LogoMaritima

°C

Fos-sur-Mer

-

Économie,

Environnement

"Non" au projet HyVence : la marche d'opposition au projet s'est tenue ce matin à Fos-sur-Mer

8min

Par Alyson Steckmann17/03/2024 à 14:45

Beaucoup de citoyens étaient présents ce matin lors de la marche d'opposition au projet HyVence organisée par le collectif Sauvons nos étangs. L'avis est unanime, c'est "Non au projet Seveso".

Ce matin, la manifestation contre le projet HyVence a réuni beaucoup de monde. « Il ne faut pas tuer un malade. On le guérit. » Ce sont les paroles de Jean Louis Sanial, membre du collectif Sauvons nos étangs. Pour la population présente, ce projet est un "risque pour tous" qui nuit considérablement au bien-être et à la santé des habitants de Fos et de ses alentours.

Images de la manifestation d'opposition au projet HyVence : 

Présent ce matin, André Rosania est contre la réalisation de cette initiative. « Je soutiens cette lutte, ça va couper le peu d’espace naturel qui reste. Ce type de projet peut être fait au niveau de la zone industrielle. C’est dommage parce qu’il n’y aura plus aucune nature sur Fos. Je pense qu’il faut protéger ces étangs pour le bien-être des habitants et permettre aux gens qui veulent promener d’avoir encore un coin de nature et puis c’est l’avenir. L’avenir durable passe par la biodiversité. »

Réaction d'André Rosania, citoyen engagé contre le projet HyVence : 

Jean Marc Mauchauffée, le responsable de Génération Écologie de tout l’Étang de Berre et ancien directeur de la centrale EDF de Martigues, pense que « le projet Hyvence est l’opposé de ce qu’il faut vraiment faire. Le projet est d’installer une usine Seveso, une usine de production d’hydrogène en plein milieu d’un espace Natura 2000 entre deux étangs avec la création d’une centrale photovoltaïque sur 500 hectares, sur l’ensemble des étangs de Lavaduc et l’Engrenier. C’est 1,5 millions de panneaux posés sur cette eau, imaginez-vous les résultats sur les étangs toujours vivants. C’est une aberration complète, une course folle vers l’or vert (l’hydrogène) alors qu’il y a 5000 hectares disponibles en face sur la zone portuaire de Fos où on peut installer cette usine sur ces friches industrielles qui ne dégraderont pas la nature. »

Réaction de Jean Marc Mauchauffée : 

Le responsable de MCTB Golf de Fos Environnement, Romuald Meunier, réfléchit aux conséquences de ce projet. « C’est la perte de ces espaces naturels qui sont splendides et le risque Seveso qui vient s’installer à côté des habitations. Il est inacceptable que la zone industrielle portuaire s’étende sur cette partie de la ville. La ville est impactée aux 2/3 par les risques technologiques engendrés par les usines installées proches de la ville. Si nous acceptons une nouvelle usine installée sur cette partie Est, nous couvrirons la totalité de la ville, toutes les habitations. Les panneaux solaires vont produire de l’électricité non pas pour les habitants et leur apporter un confort supplémentaire, ça va produire de l’électricité uniquement pour faire fonctionner une partie de cette usine à hydrogène. Ce fonctionnement servira qu’à 20 %, les 80 % restants fonctionneront grâce à une ligne de haute tension qu’ils vont apporter. C’est scandaleux de défigurer nos paysages et cacher cette situation aux habitants de Fos. »

Réaction de Romual Meunier : 

 

Pour l’occasion, René Claret, membre du MNLE (mouvement national de lutte pour l’environnement) a rédigé un texte sur la situation : 

 

La prochaine étape sera la réunion publique du 2 avril à la Maison de la Mer de Fos-sur-Mer à partir de 18h, où le débat aura lieu quant à la continuité de ce projet.

 

A lire aussi


"Moi je suis petit, je vais tout perdre en premier" : les buralistes coincés entre augmentation des prix et frontières ouvertes

Martigues

-

Économie

"Moi je suis petit, je vais tout perdre en premier" : les buralistes coincés entre augmentation des prix et frontières ouvertes

Vente de la raffinerie Esso de Fos-sur-Mer : la réaction syndicale

Fos-sur-Mer

-

Économie

Vente de la raffinerie Esso de Fos-sur-Mer : la réaction syndicale

Emmanuel Macron "ferme l'hypothèse" d'une augmentation des impôts

France

-

Économie

Emmanuel Macron "ferme l'hypothèse" d'une augmentation des impôts

Projet de vente de la raffinerie Esso Fos : "il y a forcément de l'inquiétude"

Fos-sur-Mer

-

Économie

Projet de vente de la raffinerie Esso Fos : "il y a forcément de l'inquiétude"

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres