LogoMaritima

°C

Marignane

-

Économie,

Emploi

Marignane : Airbus Helicopters veut moderniser son site

5min

Par Delio Grach25/05/2024 à 07:30

Le site d'Airbus Helicopters marque de son empreinte tout le bassin. Il est le premier site industriel de la région et le troisième au niveau national. Il représente plus de treize mille emplois directs à lui seul. Au total, vingt mille personnes vivent de son activité. Pourtant, tout l'enjeu réside dans sa modernisation.

Airbus Helicopters est le premier fabricant d'hélicoptères civils au monde et un des plus grands fabricants d'hélicoptères militaires. C'est à Marignane qu'il a son siège et un de ses plus grands sites de production.

Ce site historique de plus de 80 ans a souffert d'un déficit d'investissement sur la décennie passée. S'ajoutent à cela plusieurs inconvénients que les directeurs dépeignent : la fiscalité française, la situation géographique compliquée du lieu, coincé entre l'aéroport de Marignane et une barrière rocheuse, ainsi qu'un trafic routier avoisinant extrêmement dense. Une solution est alors envisagée : un pacte territorial. Airbus Helicopters s'engagerait à créer de l'activité tandis que les collectivités territoriales mettraient les moyens nécessaires à son bon fonctionnement. 

Pour Pascal Kuhn, directeur du site, "il faudra beaucoup de changements nécessaires d'ici 2030 pour rester compétitif". Il annonce au micro de Maritima que près de 80% de la surface du site marignanais doit être rebâtie d'ici cette date.

 

 

L'usine du futur

Avec ce pacte, comment se développer ? L'entreprise mise sur diverses stratégies. Elle met en avant les produits, tout en s'appuyant notamment sur l'innovation (drones, hélicoptères rapides, taxis volants...). Elle a aussi tout intérêt à regarder de près les parts de marché, enrichir son secteur militaire et sécuriser sa position sur le civil en satisfaisant les clients actuels. Plus largement, la stratégie industrielle d'Airbus Helicopters est d'étendre ses activités dans des pays à la fiscalité plus intéressante comme le Mexique ou la Hongrie. Ce développement doit prendre en compte des critères environnementaux. L'utilisation de l'eau, la consommation d'énergie ou le traitement des déchets doivent être méticuleusement surveillés. 

Laurent Mazoue, directeur des opérations d'Airbus Helicopters envisage un projet particulier : "l'usine du futur". Il parle de cette "accentuation de l'automatisation et de la robotisation pour une industrialisation plus robuste" au micro de Dèlio Grach.

 

 

Airbus Helicopters se porte bien. Le carnet de commande est bien rempli puisque l'entreprise a trois ans de production devant elle. Avec déjà 10% de retour sur vente l'année dernière, Laurent Mazoue et Pascal Khun ont l'ambition de développer les rentes au même titre que leur site. Les deux directeurs se lancent donc dans un vrai chantier pour les années à venir.

 

A lire aussi


Lutte contre le sida : la Grande Braderie de la Mode AIDES de retour à Marseille

Marseille

-

Économie

Lutte contre le sida : la Grande Braderie de la Mode AIDES de retour à Marseille

Repreneur d'Ascometal de Fos, Marcegaglia veut investir "à long terme"

Fos-sur-Mer

-

Économie

Repreneur d'Ascometal de Fos, Marcegaglia veut investir "à long terme"

Voodoo acquiert BeReal pour 500 millions d'euros

Monde

-

Économie

Voodoo acquiert BeReal pour 500 millions d'euros

CMA CGM renforce pendant l'été sa route maritime entre l'Europe et l'Asie

France

-

Économie

CMA CGM renforce pendant l'été sa route maritime entre l'Europe et l'Asie

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres