LogoMaritima

°C

France

-

Faits divers,

National,

Société

Forte augmentation des actes anti-LGBT+ en France

1min

Par Maritima 16/05/2024 à 10:28

Les actes anti-LGBT+ ont augmenté de 13% en France en 2023, selon le ministère de l'Intérieur.

Les atteintes envers les personnes LGBT+ ont augmenté de 13% en 2023 en France par rapport à 2022, avec même un bond de 19% pour les crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie, selon une étude du service statistique du ministère de l'Intérieur publiée jeudi. Ces chiffres sont publiés à la veille de la Journée mondiale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie.

Au total, 4.560 infractions contre les lesbiennes, gay, bi et trans ont été enregistrées en France l'an passé: 2.870 crimes ou délits et 1.690 contraventions (qui sont à 94% liées à des injures). Les crimes et délits (diffamation, agressions, menaces, harcèlement, etc.), déjà en hausse de 13% en 2022, bondissent de 19%, tandis que les contraventions, qui avaient baissé de 9%, progressent cette fois de 4%. Depuis 2016, ce type d'actes a fortement augmenté: +17% en moyenne par an pour les crimes et délits et +10% pour les contraventions.

 

Seules 20% des victimes LGBT+ portent plainte en cas de menaces ou violences

 

Si l'étude fait état d'une "libération de la parole et (de) l'amélioration des conditions d'accueil" des victimes par la police et la gendarmerie, elle précise que seules 20% des victimes LGBT+ portent plainte en cas de menaces ou violences, et seules 5% en cas d'injure (selon une enquête réalisée sur la période 2012-2018).

Un tiers (34%) des crimes et délits anti-LGBT+ relevés en 2023 sont des injures ou de la diffamation. Les atteintes aux personnes pèsent elles pour 19% du total, tout comme les menaces (19%). Le harcèlement (5%) est plus rare, tout comme les atteintes à caractère sexuel, même si ces dernières progressent (8% du total, contre 2% en 2022).

Les infractions sont davantage commises dans les agglomérations de plus de 200.000 habitants, notamment à Paris. A 28%, les crimes et délits anti-LGBT+ sont commis dans les rues et voies publiques, à 19% dans le cadre résidentiel et à 8% dans un établissement scolaire. Plus de 70% des victimes de ces crimes ou délits sont des hommes, et 49% ont moins de 30 ans, dont 7% moins de 15 ans.

De leur côté, les mis en cause sont principalement des hommes (82%). Près de la moitié (49%) ont moins de 30 ans; les moins de 19 ans représentent même 31% des mis en cause. L'association SOS Homophobie s'était dite mercredi "extrêmement" préoccupée pour l'année 2024, après avoir elle-même enregistré en 2023 un niveau "inquiétant" de violences et discriminations subies par les personnes LGBT+.

 

© Agence France-Presse

photo illustration

A lire aussi


Un mort et trois blessés dans un ultra-trail en Haute-Savoie

France

-

Faits divers

Un mort et trois blessés dans un ultra-trail en Haute-Savoie

Forcené abattu à Colbert : l’immeuble a fait l’objet de plusieurs interventions policières ces derniers mois

Marseille

-

Faits divers

Forcené abattu à Colbert : l’immeuble a fait l’objet de plusieurs interventions policières ces derniers mois

Marseille : l'homme retranché abattu par le RAID

Marseille

-

Faits divers

Marseille : l'homme retranché abattu par le RAID

Un jeune de 19 ans décède dans un accident entre Saint-Mitre et Port-de-Bouc

Saint-Mitre-les-Remparts

-

Faits divers

Un jeune de 19 ans décède dans un accident entre Saint-Mitre et Port-de-Bouc

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres