LogoMaritima

°C

Marseille

-

Faits divers,

Santé

Agressions dans les hôpitaux marseillais : “La violence est partout, sur tous les sites” (FO APHM)

3min

image

Par Cassandre Amouroux24/04/2024 à 18:01

Trois agressions majeures ont été rapportées en moins d’une semaine au sein des services de l’APHM. Les syndicats attendent des mesures fermes pour assurer la sécurité du personnel.

Une femme enceinte qui frappe des soignants, un médecin psychiatre roué de coups par un détenu et ce matin deux infirmières agressées par une jeune femme mineure… Des violences au sein de l’APHM se succèdent depuis plusieurs jours : “C’est l’agression de trop”, réagit Audrey Jolibois secrétaire générale pour le syndicat FO APHM. Ce matin, un droit d’alerte a été déposé au niveau de la direction générale des hôpitaux marseillais pour faire un point sur la sécurité. Le syndicat demande une nouvelle réunion d'urgence pour discuter de ces récents événements et évoquer de nouvelles mesures pour la sécurité des soignants.

Plus grande médiatisation ou véritable phénomène ? 

Selon Audrey Jolibois, les agressions sur le personnel soignant sont désormais plus médiatisées mais un constat est indéniable : la violence est désormais présente dans tous les services ce qui n’était pas le cas auparavant : “Elle était plutôt concentrée aux urgences, exacerbée par le temps d’attente, le stress et l’angoisse. Mais aujourd'hui on la retrouve partout : urgences, services d’hospitalisation, gynécologie, maternité, pédiatrie…”. La secrétaire générale évoque notamment de récents événements à la Timone et à la Conception sur des personnels soignants mais aussi sur des agents de sécurité. 

“Il faut un signal fort”

Suite à ces différents faits traumatisants pour le personnel, le syndicat demande des mesures importantes pour renforcer la sécurité des travailleurs. “C’est surtout préventif”, détaille la secrétaire générale qui rappelle que les violences sont physiques mais aussi très souvent verbales. Parmi les demandes : des caméras de vidéosurveillance supplémentaires, plus de personnel de sécurité et de vraies réponses judiciaires : “il faut des peines lourdes (...) De notre côté, il faut surement revoir le protocole d’accueil, notamment des accompagnants”.

 

A lire aussi


Maltraitance animale : "Il n'y a plus le respect de l'animal, il faut arrêter les achats impulsifs"

Bouches-du-Rhône

-

Faits divers

Maltraitance animale : "Il n'y a plus le respect de l'animal, il faut arrêter les achats impulsifs"

7 familles évacuées à Marseille après la découverte de fissures sur un bâtiment

Marseille

-

Faits divers

7 familles évacuées à Marseille après la découverte de fissures sur un bâtiment

Refus d'obtempérer à Marseille: un blessé par balle, enquêtes ouvertes

Marseille

-

Faits divers

Refus d'obtempérer à Marseille: un blessé par balle, enquêtes ouvertes

Une cinquantenaire décédée après une chute de 50 m dans la calanque de Sugiton

Marseille

-

Faits divers

Une cinquantenaire décédée après une chute de 50 m dans la calanque de Sugiton

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres