LogoMaritima

°C

Région sud

-

Faits divers,

National

Mort du petit Emile: un nouveau fragment d'os découvert

4min

image

Par Jean-Michel Darras09/04/2024 à 08:32

Un nouveau fragment d'os d'Emile, ce garçonnet disparu début juillet dans le hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), a été découvert près de l'endroit où son crâne puis ses vêtements avaient été retrouvés il y a une dizaine de jours, a confirmé à l'AFP le procureur d'Aix-en-Provence.

"Un petit bout d'os appartenant à Emile a effectivement été retrouvé dans la même zone que les vêtements, en contrebas du crâne", a précisé lundi le procureur de la République d'Aix-en-Provence, Jean-Luc Blachon, confirmant une information du Parisien.

Cette découverte ne permet cependant pas d'avancer sur la cause du décès de l'enfant, a ajouté le magistrat, en soulignant que le fragment d'ossement a bien été identifié par l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) comme appartenant à l'enfant de deux ans et demi.

Près de neuf mois après qu'il s'est évaporé, le 8 juillet, alors qu'il venait d'arriver chez ses grands-parents maternels pour l'été, au Haut-Vernet, le crâne et des dents de l'enfant puis les vêtements qu'il portait le jour de sa disparition ont été retrouvés fin mars début avril, à environ 1,7 km de ce bourg de 25 habitants, à 25 minutes de marche pour un adulte.

Aucune de ces découvertes n'a encore permis à ce stade aux enquêteurs d'élucider les circonstances de la mort du garçonnet.

"Entre la chute, l'homicide involontaire et le meurtre, on ne peut toujours pas privilégier une hypothèse plutôt qu'une autre", avait insisté Jean-Luc Blachon le 2 avril lors de sa première intervention face à la presse dans un dossier d'où rien de concret n'avait émergé jusqu'au samedi 30 mars et la découverte, par une randonneuse, du crâne et de dents de l'enfant.

Deux jours plus tard, à 150 mètres en contrebas du chemin où les ossements d'Emile avaient été aperçus, les gendarmes retrouvaient, "éparpillés sur quelques dizaines de mètres", le tee-shirt, les chaussures et la culotte de l'enfant, avait expliqué le magistrat.

Mais, avait précisé M. Blachon, le sentier où les premiers ossements ont été découverts se trouve près d'un ruisseau qui descend de la montagne, avec à cet endroit-là une "très forte déclivité", de l'ordre de 30%.

Autrement dit, personne ne peut affirmer que le crâne d'Emile et ses vêtements étaient à cet endroit depuis le 8 juillet. Ils ont pu être "ramenés par une personne humaine, un animal, ou bien les conditions météo", comme l'avait expliqué le 1er avril la porte-parole de la gendarmerie, Marie-Laure Pezant.

La zone avait en effet été fouillée, avec des chiens pisteurs et des hélicoptères dotés de caméras thermiques, lors des battues organisées juste après la disparition de l'enfant.

 

 

© Agence France-Presse

Tags :

A lire aussi


7 familles évacuées à Marseille après la découverte de fissures sur un bâtiment

Marseille

-

Faits divers

7 familles évacuées à Marseille après la découverte de fissures sur un bâtiment

Refus d'obtempérer à Marseille: un blessé par balle, enquêtes ouvertes

Marseille

-

Faits divers

Refus d'obtempérer à Marseille: un blessé par balle, enquêtes ouvertes

Une cinquantenaire décédée après une chute de 50 m dans la calanque de Sugiton

Marseille

-

Faits divers

Une cinquantenaire décédée après une chute de 50 m dans la calanque de Sugiton

Maine-et-Loire: une enseignante agressée à l'arme blanche, un élève de 18 ans interpellé

France

-

Faits divers

Maine-et-Loire: une enseignante agressée à l'arme blanche, un élève de 18 ans interpellé

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres