LogoMaritima

°C

France

-

Faits divers,

Justice,

National

Drogue: Agresti-Roubache défend un statut de "repenti spécifique" pour les "nourrices"

3min

Par Maritima 22/04/2024 à 13:10

La secrétaire d'Etat chargée de la Ville, Sabrina Agresti-Roubache, souhaite que les femmes forcées de stocker de la drogue chez elles par des trafiquants, "les nourrices", bénéficient d'un statut de "repenti spécifique", dans une interview publiée lundi par le quotidien régional La Provence.

"Ce sont très souvent des mères célibataires qui ont agi sous la contrainte financière ou physique", a justifié Mme Agresti-Roubache, en indiquant travailler à une telle mesure en lien avec le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti. La secrétaire d'Etat, originaire de Marseille, ville particulièrement affectée par le trafic de drogue, a toutefois précisé que ces femmes pourraient être protégées "à condition qu'elles soient capables de livrer les informations qui permettent d'arrêter les réseaux criminels".

"On voit de plus en plus de femmes dans ces organisations (de trafic de drogue, NDLR) et pas seulement dans la logistique, comme par exemple les +nourrices+ qui gardent l'argent ou la drogue", avait souligné fin 2023 dans une interview à l'AFP le patron de la police judiciaire pour une grande partie du sud de la France Dominique Abbenanti.

En exploitant les "vulnérabilités sociales" avec le recours à des "mules" (personnes transportant de la drogue) ou des "nourrices" (hommes ou femmes), les trafiquants de drogue représente une menace pour l'Etat, en valorisant un contre-modèle, avait mis en garde l'Office français de lutte antistupéfiants  (Ofast) dès 2021. Les trafics de drogues prospèrent en France et les violences qu'ils génèrent ont atteint en 2023 un niveau record, selon l'Ofast.

Nourri par une forte demande - cinq millions de consommateurs réguliers de cannabis, 600.000 de cocaïne, selon l'Office français des drogues et tendances addictives (OFDT) - le marché national des stupéfiants produit un chiffre d'affaires annuel estimé à trois milliards d'euros.

En mars, le gouvernement a intensifié les opérations de lutte contre les points de deal dans toute la France. En un mois, ces interventions baptisées "Place nette XXL" ont donné lieu à 3.814 interpellations, près de 600 présentations à un juge et 186 mandats de dépôt.

La secrétaire d'Etat a aussi indiqué vouloir lutter également contre la consommation, en particulier en mobilisant "plus de psychologues et de psychiatres" pour "la santé mentale des jeunes".

 

© Agence France-Presse

A lire aussi


Maltraitance animale : "Il n'y a plus le respect de l'animal, il faut arrêter les achats impulsifs"

Bouches-du-Rhône

-

Faits divers

Maltraitance animale : "Il n'y a plus le respect de l'animal, il faut arrêter les achats impulsifs"

7 familles évacuées à Marseille après la découverte de fissures sur un bâtiment

Marseille

-

Faits divers

7 familles évacuées à Marseille après la découverte de fissures sur un bâtiment

Refus d'obtempérer à Marseille: un blessé par balle, enquêtes ouvertes

Marseille

-

Faits divers

Refus d'obtempérer à Marseille: un blessé par balle, enquêtes ouvertes

Une cinquantenaire décédée après une chute de 50 m dans la calanque de Sugiton

Marseille

-

Faits divers

Une cinquantenaire décédée après une chute de 50 m dans la calanque de Sugiton

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres