LogoMaritima

°C

Marseille

-

Justice

Trafic de drogue: le chef présumé d'un gang marseillais accepte d'être extradé du Maroc

3min

Par Maritima 01/05/2024 à 05:45

Le chef présumé de l'un des principaux gangs de narcotrafiquants de Marseille, arrêté en mars au Maroc, a accepté mardi son extradition vers la France, a indiqué l'un de ses avocats à l'AFP.

Félix B. a été entendu lors d'une audience à la Cour de cassation de Rabat dans le cadre d'une enquête pour trafic de drogue et blanchiment, a indiqué son avocat, Philippe Ohayon. "L'intéressé a accepté son extradition pour les faits de trafic de drogue et entend revenir en France le plus rapidement possible pour se défendre", a déclaré Me Ohayon à l'AFP.

La procédure devrait être validée "la semaine prochaine" par la Cour de cassation et l'extradition pourrait prendre plusieurs mois, a-t-il ajouté. Accusé d'être à l'origine d'une sanglante guerre du narcotrafic dans la deuxième ville de France, Félix B. faisait l'objet d'un mandat d'arrêt d'un juge d'instruction marseillais pour "importation de stupéfiants en bande organisée, transport, détention, acquisition, cession de stupéfiants, association de malfaiteurs (...) blanchiment et non justification de ressources".

Une guerre de territoire

Après son arrestation le 8 mars à Casablanca, le ministre de l'Intérieur français, Gérald Darmanin, avait salué "un grand coup porté au narcobanditisme grâce à notre coopération avec les autorités marocaines".

M. B., qui a fait toute sa "carrière" dans le trafic à Marseille, effectuait régulièrement des allers-retours au Maroc jusqu'au déclenchement, en février 2023, d'une "guerre" avec le gang rival de la "DZ Mafia", moment à partir duquel il n'avait plus quitté ce pays du Maghreb. Une guerre de territoire pour le contrôle des juteux points de deal - jusqu'à 80.000 euros de chiffre d'affaires quotidien à certains endroits - entre le clan "Yoda" de Felix B. et le groupe "DZ Mafia" a ensanglanté la ville de Marseille, notamment l'an dernier.

L'année 2023 fut, en effet, la plus meurtrière à Marseille avec 49 personnes tuées, dont quatre victimes collatérales, et 123 blessées, dans des violences liées au trafic de drogue.

 

© Agence France-Presse

A lire aussi


Procès de Bastia-Poretta: le procureur général d'Aix dénonce une "paralysie" orchestrée par les accusés

Aix-en-Provence

-

Justice

Procès de Bastia-Poretta: le procureur général d'Aix dénonce une "paralysie" orchestrée par les accusés

Fraude au code de la route : 11 condamnations dans les Bouches-du-Rhône

Bouches-du-Rhône

-

Justice

Fraude au code de la route : 11 condamnations dans les Bouches-du-Rhône

"Convois de prostituées" mineures depuis Marseille: quatre hommes mis en examen

Marseille

-

Justice

"Convois de prostituées" mineures depuis Marseille: quatre hommes mis en examen

Le premier procès en France des crimes du régime syrien s'est ouvert devant la cour d'assises de Paris

France

-

Justice

Le premier procès en France des crimes du régime syrien s'est ouvert devant la cour d'assises de Paris

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres