LogoMaritima

°C

Aix-en-Provence

-

Économie,

Social,

National

Le distributeur de publicités Milee placé en redressement judiciaire

3min

image

Par Jean-Michel Darras31/05/2024 à 09:01

Le distributeur de publicités Milee (ex-Adrexo), qui emploie environ 9.000 personnes à temps plein ou partiel en France, a obtenu jeudi son placement en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Marseille.

"Les magistrats ont accordé l'ouverture d'un redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois. Le tribunal a nommé deux administrateurs judiciaires et deux mandataires judiciaires qui accompagneront la direction dans l'élaboration de solutions pérennes pour l'avenir de Milee", a indiqué la direction de la société dans une déclaration écrite.

Lors de sa demande de placement en redressement judiciaire mi-mai, Milee expliquait que le secteur de la distribution d'imprimés publicitaires, dont elle est un des leaders, est "un domaine en grande souffrance" avec des "éléments extérieurs imprévisibles" (Covid, inflation...) et "dont l'accumulation n'est plus supportable en matière de trésorerie".

La direction de Milee (filiale du groupe Hopps), dont le siège est à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), précisait alors vouloir "un plan de redressement" et non pas de cession pour continuer l'activité et "préserver l'avenir de ses collaborateurs". "Pour nous ce n'est pas une surprise, c'est une étape technique. L'inquiétude maintenant, c'est le plan de sauvegarde de l'emploi qui va être mis en place par les mandataires", a réagi Philippe Viroulet, un des élus de la Confédération autonome du travail (CAT), syndicat majoritaire au sein de l'entreprise, interrogé par l'AFP.

En mars, déjà en difficulté, Milee avait annoncé un plan de restructuration prévoyant la suppression de 3.500 postes. Ce plan est désormais caduque et le syndicaliste craint que le nouveau concerne plutôt 5.000 personnes. En avril, c'est La Poste qui avait annoncé le reclassement au sein du groupe des salariés de sa filiale de prospectus publicitaires Mediaposte, pénalisée par un marché en baisse. En France, ce marché a presque fondu de moitié en quatre ans, passant de 10,4 milliards d'imprimés publicitaires en 2019 à 5,7 milliards en 2023, avait alors précisé le responsable de la Poste à l'AFP, une baisse également évoquée par Milee.

 

© Agence France-Presse

Tags :

A lire aussi


Voodoo acquiert BeReal pour 500 millions d'euros

Monde

-

Économie

Voodoo acquiert BeReal pour 500 millions d'euros

CMA CGM renforce pendant l'été sa route maritime entre l'Europe et l'Asie

France

-

Économie

CMA CGM renforce pendant l'été sa route maritime entre l'Europe et l'Asie

Marcegaglia Fos : "On ne sait même pas si on va être payé à la fin du mois"

Fos-sur-Mer

-

Économie

Marcegaglia Fos : "On ne sait même pas si on va être payé à la fin du mois"

Avez-vous goûté la bière de Martigues ?

Martigues

-

Économie

Avez-vous goûté la bière de Martigues ?

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres