LogoMaritima

°C

France

-

Économie,

National

Déclaration des revenus 2023 : "une simplification avec les smartphones"

4min

image

Par Jean-Michel Darras16/04/2024 à 14:05

Les Français peuvent depuis jeudi, et jusqu'au 6 juin pour certains, effectuer leur déclaration d'impôt sur les revenus 2023, une action pour la première fois réalisable pour les "situations simples" sur smartphones et tablettes via l'application des impôts.

Le service de déclaration en ligne est actif pour tout le monde, avec des dates limites s'étalant du 23 mai pour la zone 1 au 6 juin pour la zone 3". La zone 1 concerne les départements 1 à 19, la zone 2 les départements 20 à 54 et la zone 3 tous les autres départements, y compris les DOM-TOM. Pour ceux qui les utilisent, les déclarations papier sont transmises cette année depuis le 29 mars et jusqu'au 26 avril.

La directrice régionale des finances publiques de Provence-Alpes-Côte d'Azur et des Bouches-du-Rhône Catherine Brigand était l'invitée ce matin de maritima radio. Elle répond à Manuel Danloy.

 

 

Le ministre délégué aux Comptes publics Thomas Cazenave a rappelé une "nouveauté" : on peut désormais déclarer ses revenus sur l'application impots.gouv. Mais attention, cela ne concerne pour le moment que les "situations simples ne nécessitant pas de saisie complexe", a-t-il précisé. Dans la même logique de "simplification", les indépendants pourront cette année recourir à la correction en ligne, "c'est-à-dire pouvoir corriger les données sociales déclarées après la fermeture du service de déclaration", a ajouté M. Cazenave.

Le barème de l'impôt sur le revenu a par ailleurs été revalorisé de 4,8% pour 2023, après déjà 5,4% l'année précédente, "une mesure très forte pour protéger les Français face à l'inflation", a estimé le ministre. Le montant "à partir duquel nos concitoyens ne sont pas imposés a été augmenté de près de 1.000 euros entre 2022 et 2024", a-t-il dit.

Alors que les finances publiques sont à la peine, avec un déficit public 2023 plus élevé que prévu et une année 2024 qui ne le verra baisser que très peu, M. Cazenave a insisté sur la lutte contre la fraude déclarative, qui "contribue à consolider (les) finances publiques" du pays. Selon lui, les agents de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) ont déjoué en 2023 "dès la déclaration de revenus" des tentatives de fraude ou des erreurs pour un total de 186 millions d'euros. "Là où certains voudraient augmenter les impôts, commençons déjà par mieux les recouvrer", a-t-il lâché.

Les contribuables peuvent se faire aider gratuitement pour leur déclaration par l'Ordre des experts-comptables, sur le site allo-impot.fr, et à partir du 22 mai au numéro vert 0800 065 432.

 

avec © Agence France-Presse

photo illustration

Tags :

A lire aussi


Marignane : Airbus Helicopters veut moderniser son site

Marignane

-

Économie

Marignane : Airbus Helicopters veut moderniser son site

France: le FMI anticipe un déficit public "nettement supérieur" aux prévisions gouvernementales en 2027

France

-

Économie

France: le FMI anticipe un déficit public "nettement supérieur" aux prévisions gouvernementales en 2027

Impôts 2024 : un délai d'une semaine accordé aux professionnels victimes d'un bug

Bouches-du-Rhône

-

Économie

Impôts 2024 : un délai d'une semaine accordé aux professionnels victimes d'un bug

Destruction du théâtre de l'Olivier à Istres : "J'y ai fait mon premier bal quand j'avais 15 ans"

Istres

-

Économie

Destruction du théâtre de l'Olivier à Istres : "J'y ai fait mon premier bal quand j'avais 15 ans"

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres