LogoMaritima

°C

France

-

Politique,

National

Un week-end de rassemblements contre l'extrême droite

3min

Par Maritima 15/06/2024 à 14:54

200 rassemblements et manifestations contre l'extrême droite sont prévus dans toute la France pendant ce week-end. Des manifestations ont notamment lieu cet après-midi à Marseille et Arles.

A Paris, la manifestation parisienne contre l'extrême droite à l'appel notamment de cinq syndicats, d'associations et de partis de gauche s'est élancée cet après-midi depuis la place de la République pour rejoindre celle de la Nation. Plusieurs milliers de personnes composent le cortège qui s'est ébranlé derrière la banderole "ensemble contre l'extrême droite". 

Hier soir déjà plusieurs milliers de personnes ont défilé contre l'extrême droite dans plusieurs villes, avec à Lyon, des violences qui ont fait quatre blessés, dont trois policiers selon la préfecture. "On a déjà +essayé+ en 1940!" ou "On ne joue pas avec le feu", en référence au logo du Rassemblement National, disaient les banderoles à Lyon ou se sont rassemblés 3.500 manifestants, selon la préfecture, tandis qu'à Montpellier le cortège réunissait 4.000 personnes, selon la préfecture et plus de 10.000 selon les organisateurs.

"Il faut que les gens s'inquiètent, notamment les abstentionnistes, qu'ils n'écoutent pas certains discours qui font des amalgames très dangereux", estime  Brigitte, 72 ans, venue exprimer son "hostilité face au RN" et préfère ne pas donner son identité complète.

 

"Ça me fait très très peur"

 

A Montpellier, la plupart des manifestants étaient jeunes mais des retraités se sont aussi déplacés, comme Cathy Chauveau. "On est vraiment rassurés et ravis de voir autant de jeunes défiler et se mobiliser. Ils prennent le sujet à bras-le-corps et on voit bien qu'ils ont envie de faire union", explique à l'AFP cette ancienne fonctionnaire de l'Education nationale.

"Autour de moi, j'alerte mes proches pour qu'ils aillent voter, y compris le 7 juillet. Cette date, c'est du n'importe quoi. Tout le monde va partir en vacances", dit-elle dans le cortège, ponctué de drapeaux des syndicats CGT, CFDT mais aussi de drapeaux palestiniens et français.

Louise Criblig, étudiante aux Beaux-Arts de 21 ans, est venue "pour défendre nos droits": "On risque de se retrouver dans une France d'extrême droite, ça me fait très très peur", a-t-elle dit, se félicitant d'avoir réussi à convaincre de voter "deux personnes qui s'étaient abstenues" lors des élections européennes.

Ce week-end, plusieurs dizaines de milliers de manifestants sont attendus, selon la police, dans quelque 200 rassemblements prévus à travers la France pour s'opposer à l'extrême droite, dont un défilé à Marseille.

 

avec AFP

photo archive prise lors de la manifestation contre l'extrême droite du 10 juin à Marseille  

A lire aussi


Matignon: Le PS, le PCF et les écologistes proposent une candidature "issue de la société civile" à LFI

France

-

Politique

Matignon: Le PS, le PCF et les écologistes proposent une candidature "issue de la société civile" à LFI

Matignon: LFI refuse une candidature "extérieure" issue de la société civile

France

-

Politique

Matignon: LFI refuse une candidature "extérieure" issue de la société civile

Premier ministre à gauche: Faure propose d'"élargir" à une personnalité de la société civile

France

-

Politique

Premier ministre à gauche: Faure propose d'"élargir" à une personnalité de la société civile

Tractations à gauche : le PS ne valide pas la candidature Bello à Matignon et appelle à poursuivre les discussions

France

-

Politique

Tractations à gauche : le PS ne valide pas la candidature Bello à Matignon et appelle à poursuivre les discussions

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres