LogoMaritima

°C

France

-

Politique,

National

Chômage: Gabriel Attal envisage de réduire la durée d'indemnisation

4min

image

Par Jean-Michel Darras27/03/2024 à 21:22

Le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé mercredi avoir demandé à sa ministre du Travail Catherine Vautrin "de préparer de nouvelles négociations" sur l'assurance chômage, avec parmi les pistes avancées une possible réduction de la durée d'indemnisation.

"Désmicardiser" la France

Gabriel Attal a souhaité mercredi, pour "désmicardiser" la France, "revoir le système des allégements de cotisations" pour que cela  incite "davantage à augmenter" les bas salaires.

"On a un système qui fait que, en fait, il n'y a plus beaucoup d'intérêts pour quiconque d'augmenter les salariés qui sont au SMIC. L'employeur, ça lui coûte très cher, le salarié au SMIC, il va à la fin gagner moins", a justifié sur TF1 le Premier ministre. "Il faut avoir des allègements de cotisations qui incitent davantage à augmenter les salariés", a-t-il insisté, indiquant avoir confié une mission "à deux économistes qui vont vous faire des propositions au mois de juin sur le sujet".

De nouvelles négociations sur l'assurance chômage

Le Premier ministre Gabriel Attal a aussi annoncé mercredi avoir demandé à sa ministre du Travail Catherine Vautrin "de préparer de nouvelles négociations" sur l'assurance chômage, avec parmi les pistes avancées une possible réduction de la durée d'indemnisation.

"Une des pistes, c'est de réduire cette durée d'indemnisation de plusieurs mois" mais "je ne pense pas qu'il faille que ça aille en-dessous de douze mois", alors que la durée est actuellement de dix-huit mois en règle générale, a déclaré Gabriel Attal sur TF1

Pas de dogme sur les superprofits

Le Premier ministre Gabriel Attal a également dit mercredi sur TF1 ne "jamais (avoir) eu de dogme sur le sujet" des superprofits, rappelant que les énergéticiens et les laboratoires de biologie avait déjà été soumis à une taxe spécifique.

"Mais j'ai deux lignes rouges", a ajouté le chef du gouvernement: "ne pas augmenter les impôts des classes moyennes des Français qui travaillent ou des Français qui ont travaillé toute leur vie et qui gagnent toujours un peu trop pour avoir des aides mais jamais assez pour pouvoir s'en sortir convenablement tout seuls", ni ceux "pour ce qui permet de financer le travail des Français".

"Passer sous les 3% de déficit en 2027"

Le Premier ministre français Gabriel Attal a par ailleurs affirmé mercredi qu'il conservait "l'objectif de passer sous les 3% de déficit en 2027" après un dérapage du déficit public à 5,5% du PIB en 2023.

"Il y a beaucoup de gens qui disaient que c'était improbable qu'on ramène le déficit sous les 3% en 2018 quand on l'a fait avec le président de la République. Moi, ce que je dis, c'est que oui, nous gardons l'objectif de passer sous les 3% de déficit en 2027", a-t-il affirmé sur TF1, alors que la note de la France pourrait être dégradée par les agences de notation financière dans les prochaines semaines. Parmi elles, l'agence Moody's a jugé mercredi "improbable" la réalisation des objectifs budgétaires de la France d'ici 2027.

 

avec © Agence France-Presse

photo capture écran

A lire aussi


Conseil municipal de Martigues : le vote du budget était à l'ordre du jour

Martigues

-

Politique

Conseil municipal de Martigues : le vote du budget était à l'ordre du jour

Emmanuel Macron "ferme l'hypothèse" d'une augmentation des impôts

France

-

Politique

Emmanuel Macron "ferme l'hypothèse" d'une augmentation des impôts

Transports: le Sénat adopte un texte limitant les grèves sur certaines périodes, comme les vacances scolaires

France

-

Politique

Transports: le Sénat adopte un texte limitant les grèves sur certaines périodes, comme les vacances scolaires

Trump dit vouloir laisser les Etats américains légiférer sur l'avortement

Monde

-

Politique

Trump dit vouloir laisser les Etats américains légiférer sur l'avortement

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres