LogoMaritima

°C

Marseille

-

Politique

Drame de la rue d’Aubagne : comment la “dent creuse” va se transformer ?

3min

image

Par Bérénice Vasak15/04/2024 à 17:01

Quel avenir pour la dent creuse de Marseille laissée suite aux effondrements de la rue d’Aubagne en 2018 ? Invitée de notre émission Rue de la République en partenariat avec La Marseillaise dimanche 14 avril, Sophie Camard, maire des 1/7, donne quelques précisions.

Nous avons choisi le projet de petit équipement de quartier qui va être installé bientôt sur la dent creuse : le lieu de l’effondrement des immeubles. C’était un sujet très sensible”, souligne Sophie Camard. Elle déclare avoir réuni dernièrement un jury constitué notamment des familles de victimes et des associations de quartiers de Noailles pour prendre cette décision. 

Végétaliser l’espace 

Concrètement, il s’agit d’un petit équipement de proximité qui sera notamment adossé au 61 rue d’Aubagne. Cette structure doit permettre de végétaliser les abords de cet espace. Sophie Camard relève aussi que la concertation avec les familles de victimes est tout particulièrement importante dans le cadre du projet. 

Quand ce dernier sera-t-il présenté ? Le “moment venu”, répond Sophie Camard. Encore beaucoup de flou, donc, mais une échéance importante à noter tout de même : le 19 avril, une délibération à ce sujet sera votée en conseil municipal. Le dessin du projet retenu devrait aussi être “prochainement dévoilé”. 

“La Ville de Marseille se porte acquéreur des trois parcelles des immeubles effondrés” 

Mais avant cela déjà, ce soir, un conseil d’arrondissement est prévu à la mairie des 1/7 sur la Canebière à 18h. L’enjeu de ce conseil est généralement de se prononcer sur l’attribution de subventions destinées aux associations qui œuvrent pour le droit des femmes ou encore pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. 

Il sera aussi et surtout question de l’avenir de cette “dent creuse”. En effet, le devenir des parcelles 63, 65 et 67 de la rue d’Aubagne sera abordé. Dans un communiqué, la mairie des 1/7 précise d’ailleurs que la ville de Marseille se porte acquéreur des 3 parcelles des immeubles effondrés. 

Un espace “évolutif et polyvalent” 

Objectif : mettre en place un lieu respectueux des victimes et de leurs familles. Un lieu ressource qui devrait être implanté sur une surface de 275m2. Il est présenté dans ce même communiqué comme “un espace évolutif et polyvalent, respectant la mémoire du lieu, avec à la fois une construction accueillant du public et un aménagement paysager des extérieurs”.   

L’intégralité de cette émission, en partenariat avec La Marseillaise, est à retrouver en replay sur notre site. Jeudi, vous entendrez également Sophie Camard sur la question du lancement d’une mission de collecte des déchets alors que s’ouvrira à 13h un nouveau conseil métropolitain.

 

 

Crédit Photo : Mohammed El Hamzaoui.

 

A lire aussi


"Vous étiez Marseille": la cité phocéenne a enterré son ancien maire Jean-Claude Gaudin

Marseille

-

Politique

"Vous étiez Marseille": la cité phocéenne a enterré son ancien maire Jean-Claude Gaudin

Obsèques de Jean-Claude Gaudin : les Marseillais disent adieu à leur ancien maire

Marseille

-

Politique

Obsèques de Jean-Claude Gaudin : les Marseillais disent adieu à leur ancien maire

Dernier adieu des Marseillais à l'ancien maire Jean-Claude Gaudin

Marseille

-

Politique

Dernier adieu des Marseillais à l'ancien maire Jean-Claude Gaudin

Marseille. Après la mort de Jean-Claude Gaudin, l'émotion à Mazargues

Marseille

-

Politique

Marseille. Après la mort de Jean-Claude Gaudin, l'émotion à Mazargues

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres