LogoMaritima

°C

Martigues

-

Environnement

Martigues : un arrosage connecté pour des économies d'eau

5min

image

Par Cyrielle Blazikowski20/04/2024 à 10:00

Actuellement, ce sont 320 000 mètres cube d'eau qui sont utilisés à l'année pour l'arrosage public, à Martigues. Grâce à son système d'arrosage connecté, la ville pourrait, à terme, réduire sa consommation d'eau de moitié.

En novembre, une première antenne était déjà installée sur le toit de l’hôtel de ville de Martigues. Son rôle : relier les sondes plantées dans les espaces verts à Hummbox, un logiciel qui permet de contrôler à distance les compteurs d'eau. Après avoir testé ce nouvel arrosage intelligent autour de la mairie, le service a posé huit nouvelles antennes dans Martigues. Ces outils ont un rôle déterminant dans ce nouveau système d'arrosage puisqu'il fonctionne en réseau. De la sonde au logiciel en passant par le programmateur et le compteur, les informations sont instantanées et accessibles sur smartphone. La facilité de manœuvre apportée par ces nouveaux outils permet d'ouvrir et de fermer les valves en un clic. « Demain, il n'y aura plus besoin de se baisser, se félicite Sylvain Chauvet chargée du développement de la « ville connectée », grâce au Bluetooth, on apporte du confort aux agents en leur donnant accès au numérique ».

 

70 compteurs équipés fin 2024

Arbres, fleurs, gazons, arbustes, chaque type de végétaux reçoit sa dose en eau en fonction de son milieu et de son ensoleillement. Tout est calculé. « On aurait pu simplement mettre un compteur pour détecter les fuites, mais on a voulu aller plus loin et changer notre mode d'arrosage », explique Sylvain Chauvet. Autrefois, les espaces verts étaient irrigués tous les jours sans prendre en compte la météo. Aujourd'hui, les sondes prouvent qu'avec le début de printemps pluvieux que nous avons vécu, il ne sera pas nécessaire d'arroser avant au moins un mois. « C'est en fonction des besoins de la plante, explique Sylvain Chauvet, on veille à ce que le seuil d'humidité ne soit pas dépassé. »

Dans un contexte environnemental critique, il était urgent d'agir pour la préservation de cette ressource. « Ces solutions existaient déjà, mais nous sommes les pionniers, à Martigues, à passer à l'échelle de la ville, souligne Gilles Picard élu au Numérique, avec ce projet, l'innovation s'imbrique dans le développement durable et permet de montrer qu'en investissant du temps et de l'argent, on peut faire de très grosses économies d'eau. » D'ici 2025, les 280 compteurs de la ville seront équipés de ce dispositif, pour un coût total de 800 000 euros H.T une fois le projet totalement installé. À noter que l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée apporte une aide financière à hauteur de 406 046 euros.

Les prochaines zones aménagées seront La Couronne, Notre-Dame des Marins, Lavéra et une partie de Ferrières. Et comme on n'arrête pas le progrès, une fois l'arrosage connecté installé, les antennes reliées à Hummbox permettront également de contrôler l'éclairage public ou encore la température ambiante dans les bâtiments municipaux.

A lire aussi


Géosel (projet HyVence) prend acte de la position du maire de Fos-sur-Mer

Fos-sur-Mer

-

Environnement

Géosel (projet HyVence) prend acte de la position du maire de Fos-sur-Mer

HyVence : la ville de Fos rejette le projet

Fos-sur-Mer

-

Environnement

HyVence : la ville de Fos rejette le projet

Des jeunes sportifs aixois sensibilisés à la biodiversité

Aix-en-Provence

-

Environnement

Des jeunes sportifs aixois sensibilisés à la biodiversité

Le plus puissant parc solaire des Bouches-du-Rhône inauguré à Istres

Istres

-

Environnement

Le plus puissant parc solaire des Bouches-du-Rhône inauguré à Istres

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres