LogoMaritima

°C

Martigues

-

Politique,

Social

Que se passe-t-il à Martigues ? Le point sur le conseil municipal

6min

image

Par Hervé Rico30/05/2024 à 20:20

Le club d'athlétisme qui a bien mérité une aide supplémentaire. L'ancienne brasserie quartier Saint Roch rachetée par la commune. Toujours plus de bornes pour recharger votre voiture électrique. Ce sont quelques-unes des 46 délibérations de cette séance du conseil municipal de ce jeudi 30 mai.

En préambule à ce conseil, Le maire Gaby Charroux a tenu à évoquer ''la situation terrible qui touche aujourd'hui Gaza et la Palestine. Je veux le faire, d'abord pour condamner les bombardements de l'armée israélienne, survenus dimanche dernier et qui ont frappé un camp de réfugiés situé dans la zone de Rafah, ensuite pour dire la volonté de notre majorité municipale de voir enfin la France agir concrètement en faveur d'un cessez le feu  immédiat et permanent.(...) En solidarité avec le peuple palestinien en proie à un déferlement hors norme de violences, plusieurs pays, à l'instar de l'Irlande, la Norvège ou l'Espagne, ont fait le choix de reconnaître l'Etat de Palestine. Et je crois  qu'il est plus que temps que notre pays, la France, en fasse de même (...)'' 
 
Le maire a aussi évoqué la prochaine rentrée scolaire '' avec un sujet récurrent qui revient sur la table et qui est celui des fermetures et des ouvertures de classe dans les écoles de notre territoire. Deux écoles attirent aujourd'hui notre attention : l'école maternelle de Canto-Perdrix et l'école élémentaire Daugey. Concernant ces deux écoles, nous constatons que les effectifs, pour l'année à venir, sont très élevés et qu'ils nécessiteraient, à minima, une ouverture de classe pour chaque site. (...) Je rencontre Monsieur le DASEN ( le directeur académique des services de l'éducation nationale) lundi. La question des ouvertures et des fermetures de classe à Martigues montre que nos services publics régaliens sont bel et bien, pour le gouvernement, une simple variable d'ajustement. Et je regrette vivement que les intérêts de notre jeunesse pâtissent des logiques d'austérité en vigueur actuellement (...)''
 
Dernier point abordé par gaby Charroux avant l'ordre du jour: la procédure d'évacuation des gens du voyage à Croix-Sainte : '' Chaque année à la même saison, nous subissons le même type de dégradations. Des gens du voyage, dans le cadre du grand passage, forcent des terrains municipaux ou privés pour installer un campaement pour plusieurs semaines. La ville respecte pourtant ses obligations conformément au schéma départemental, à savoir : 
avoir une aire de grand passage, l'aire de grand passage à Istres 
avoir une aire d'accueil des gens du voyage, 14 places au Bargemont
Dimanche 19 mai, environ cent caravanes se sont installées à Croix-Sainte après avoir forcé l'accès en déplaçant les blocs bétons qui protegaient le site et avoir dégradé le portail sécurisé. (...) 
J'ai immédiatement prévenu les services de l'Etat pour obtenir un arreté de mise en demeure et l'expulsion forcée des installations illicites. Cette procédure est arrivée à son terme cette semaine et a permis le départ des caravanes hier. (...) Nous avons, une fois de plus, renforcé les mesures anti-intrusions sur ce site afin qu'il ne soit plus occupé illégalement. Concernant l'occupation illégale du terrain à Sainte Croix, nous traitons le sujet avec la même diligence. 
 
L'évocation de la mise en place saisonnière de kiosques de restauration sur la plage de Ferrières a permis à Jean-Luc Di Maria de s'étonner du faible nombre de commerçants interessés par ce projet : '' Il n'y a eu que deux réponses !  Il faut réfléchir à comment remplir cette plage l'année prochaine avec beaucoup  de candidats. on ne peut pas se contenter de deux candidats.''
Pour le maire : '' il y a une règlementationsur la publicité et la règlementation fait qu'il n'est pas question de traiter directement avec un candidat. Il y a eu un troisième candidat qui a finalement disparu. Nous allons relancer une consultation , elle va durere encore quelques jours. On espère avoir des réponses. c'est bien qu'il y  ai des paillotes ça tranquilise les lieux, ça apaise. Nous esperons avoir un troisième commerçant qui répondra pour que dans une quinzaine de jours, il puisse s'installer.'' 
Gaby Charroux et Jean-Luc Di Maria se sont ensuite opposés sur l'origine du projet de plage. Pour Di Maria '' votre projet c'etait de remblayer la zone et de faire un parking  !'' La réponse du maire est arrivée très vite : '' ce projet, il a peut-être existé mais depuis que je suis maire il a été abandonné.(...) ''. 
 
Majorité municipale et opposition se sont retrouvées sur la délibération 32 consacrée au nettoiement des voiries notamment pour ce qui concerne les déchets issus des produits de tabac
 
L'essentiel  de la délibération : Par Arrêté Ministériel en date du 28 juillet 2021, la Société ALCOME a été agréée par l';État en tant qu’éco-organisme, en charge de la Responsabilité Elargie des Producteurs de produits de tabac équipés de filtres composés en tout ou partie de plastique et des produits qui sont destinés à être utilisés avec des produits de tabac.
La mission d’ALCOME est de participer à la réduction de la présence des déchets issus des produits de tabac (schématiquement appelés ''mégots'') jetés de manière inappropriée dans l’espace public.
ALCOME a comme principal objectif la réduction de la présence des mégots dans les espaces
publics, à hauteur de :
- 20 % de réduction d’ici 2024,
- 35 % de réduction 2026,
- 40 % de réduction d’ici 2027.
Les actions en perspective pour ALCOME sont :
- Sensibiliser : fourniture d’outils de communication et de sensibilisation,
- Améliorer : mise à disposition de cendriers,
- Soutenir : soutien financier aux communes qui s’engagent,
- Assurer l’enlèvement et la prise en charge des coûts de valorisation des mégots collectés
sélectivement à hauteur de 100 kg de mégots massifiés.
 
Pour l'opposant Jean-Luc Di Maria : ''la pédagogie ça ne marche pas , il n'y a que le porte monnaie''. C'est le maire qui a donné la première réponse '' nous sommes favorables à réprimer mais il nous faut connaître les gens, dans le centre ville on met les mains dans les sacs''. Henri Cambecedes le premier adjoint est à son tour intervenu : '' Il faut faire des campagnes pédagogiques, nous sommes un certain nombre dans cette assemblée à venir de l'enseignement, la pédagogie a cette vertu de poser des référencves. Il ne faut pas baisser les bras'' 
 
 
La suite des délibérations avec le choix de Maritima:  
 
 
Martigues Sport Athlétisme en force sur les concours et dans les organisations, ça mérite une aide supplémentaire de la ville. 
Hier sur son site internet, Martigues sports Athlétisme évoquait les dernières performances des Sang et Or hors de France au prestigieux meeting de Bruxelles où 3 représentants du MSA se sont illustrés dans une compétition internationale de haut niveau, , Djadoun Chakib battant fièrement son record personnel  (...)  Toujours en Belgique, Yanis Bouabbache a parcouru  le 20 km de Bruxelles avec un très beau temps à 01 : 10' 51''  une très belle place aux portes des 100 avec quand même 40000 participants. Mais ce soir le conseil municipal de Martigues doit voter une délibération qui vient confirmer la compétence du club pour organiser des évènements très populaires : 
 
L'essentiel de la délibération : '' Dans le cadre des orientations de sa politique sportive, la Commune se propose d'aider les
associations et clubs sportifs de Martigues à assurer leurs missions et développer leur discipline sur le territoire communal.
C’est dans ce contexte que la Commune a approuvé (...) , une convention de partenariat d'une durée de trois ans,
avec l'Association Martigues Sport Athlétisme (...) cette association a sollicité la Commune afin de l’aider
financièrement pour l’organisation :
- du 1 er Meeting d’athlétisme le 1 er juin 2024, regroupant plus de 200 athlètes du niveau
départemental au niveau national avec pour ambition d’attirer des athlètes internationaux en
préparation des Jeux Olympiques de Paris,
- de la course pédestre ''La Ronde Nocturne des Ponts Bleus'' le 27 juillet 2024,
- des ''Olympiades des Quartiers'' afin de promouvoir l’athlétisme et ses valeurs en milieu populaire.
La Commune envisage de répondre favorablement à ces demandes et se propose de verser à
l'Association Martigues Sport Athlétisme une subvention de projet d'un montant total
de 30 000 € soit 10 000 € pour chaque action.''
 
En photo : un énorme succès populaire pour la dernière Ronde des Ponts Bleus (crédit photo Fred Munos - Maritima Médias) 
 
 
 
 
Améliorer la vie dans le quartier Saint-Roch 
L'essentiel de la délibération votée  : '' Dans le cadre de sa politique de redynamisation du quartier de Saint-Roch, la Commune de Martigues projette le réaménagement de la place centrale du quartier de Paradis Saint-Roch et a déjà acquis à ce jour, divers biens (épicerie, boulangerie, ancien local de la Croix-Rouge). Dans la continuité de cette politique foncière, la Commune de Martigues souhaite acquérir un local commercial à usage de brasserie (salle de restauration, cuisine, sanitaire et bar). (...)  Après négociation et par accord de principe, les gérants de la ''SCI FAMD'' ont accepté la vente dudit local moyennant la somme de 500 000 € (cinq cent mille euros).'' 
 
en photo : l'ancienne brasserie du quartier Saint-Roch 
 
 
 
Plus de bornes pour recharger votre voiture électrique. 
Selon le site internet Chargemap, Martigues compte aujourd'hui 22 bornes de recharge pour voitures électriques, comme par exemple à Jonquières sur le parking du quai du  général Leclerc ou tout à coté du parking du stade Francis Turcan le long de l'avenue Louis Sammut . La Ville souhaite ameliorer ce réseau en facilitant l'installation de plusierus IRVE ( installations d’Infrastructures de Recharge pour Véhicules Électriques)
A Ferrières boulevard des Rayettes,   l’objectif de la Commune est la mise en place d’une IRVE, composée de 2 bornes de 4 places, d’une puissance de 150 KW DC, située sur le parking du Collège Marcel PAGNOL par la Société ENGIE pour une durée d’exploitation
de 15 ans. A Jonquières avenue Félix Ziem la municipalité a comme objectif la mise en place d'une IVE, composée de 2 bornes de 4 places. 
 
L'essentiel de la délibération votée pour l'installation sur l'avenue Ziem  : ''  Le Schéma Régional Climat-Air-Energie (SRCAE) a été arrêté par le Préfet de Région le 17 juillet 2013. Il constitue une feuille de route régionale pour réaliser la transition énergétique, lutter, contrer le changement climatique et s’y adapter et améliorer la qualité de l’air. En effet, l’objectif est d’accélérer le déploiement des installations d’Infrastructures de Recharge pour Véhicules Électriques (IRVE) ouvertes au public et d’en assurer la cohérence territoriale.
A ce jour, le territoire communal est couvert par 5 bornes de recharges. Le développement d’un réseau d’IRVE sur la Commune est donc nécessaire à l’atteinte de ces objectifs. (...)  La Commune de Martigues, titulaire de la compétence ''Voirie'' et donc de la capacité à autoriser l’occupation de son domaine public routier, a décidé d’autoriser les différentes sociétés attributaires à s’implanter sur son territoire, par le biais de conventions d’occupation du domaine public temporaires, précaires et révocables. Par conséquent, l’objectif de la Commune est la mise en place d’une IRVE, composée de 2 bornes de 4 places, située sur l’avenue Félix ZIEM par la Société Total Énergie, avec une puissance de 150 KW pour une durée d’exploitation de 15 ans.
 
en photo : une borne de recharge installée entre l'hôtel de ville et le stade Francis Turcan 
 
 
 
Continuer à porter un regard sur l'art contemporain
L'essentiel de la délibération votée '' Dans le cadre de sa politique d’art public, la Commune de Martigues invite ses habitants et visiteurs à porter un nouveau regard sur l’art contemporain. Pour ce faire, elle a souhaité être dépositaire d’œuvres sélectionnées en fonction de leur rareté ou de leur intérêt artistique et technique. Elle a donc sollicité Monsieur Bernar VENET pour se voir confier des œuvres d’art (...) en date du 28 juin 2019, la Commune a accepté le dépôt de 3 œuvres de ce sculpteur conceptuel. Une convention de dépôt avait donc été conclue, renouvelée depuis pour une année supplémentaire. Aujourd’hui, cette convention arrivant bientôt à échéance, la Commune a souhaité reconduire pour un an le dépôt temporaire de ces œuvres qui sont actuellement exposées dans le Jardin de la Rode et sur la Pointe San Crist.
Elle a donc sollicité l’artiste qui a accepté de reconduire ce dépôt de sculptures (...)  la Commune se propose de reconduire ce dépôt avec cet artiste et de conclure une nouvelle convention et ce, pour une durée d'une année.
 
en photo : l'œuvre de Bernar Venet sur la pointe San Christ ( photo Fred Munos-Maritima Médias) 
 

A lire aussi


Législatives 2024 : Ciotti exclu des Républicains '' à l'unanimité''

France

-

Politique

Législatives 2024 : Ciotti exclu des Républicains '' à l'unanimité''

Dans les Bouches-du-Rhône le parti LR prépare les listes, malgré le chaos

Bouches-du-Rhône

-

Politique

Dans les Bouches-du-Rhône le parti LR prépare les listes, malgré le chaos

Législatives: les annonces d'Emmanuel Macron

France

-

Politique

Législatives: les annonces d'Emmanuel Macron

Législatives : Jordan Bardella annonce un "accord" entre le RN et LR

France

-

Politique

Législatives : Jordan Bardella annonce un "accord" entre le RN et LR

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres