LogoMaritima

°C

Monde

-

Politique,

National,

International

"Notre Europe est mortelle, elle peut mourir" et risque d'être "reléguée" selon Emmanuel Macron

2min

image

Par Jean-Michel Darras25/04/2024 à 12:08

"Notre Europe est mortelle" et court le "risque immense" de se retrouver "reléguée", a mis en garde Emmanuel Macron jeudi lors d'un discours à la Sorbonne.

"Mon message d'aujourd'hui est simple (...): nous devons être lucide aujourd'hui sur le fait que notre Europe est mortelle, elle peut mourir", a déclaré le président français. "Cela dépend uniquement de nos choix mais ces choix sont à faire maintenant" car "à l'horizon de la prochaine décennie, (...) le risque est immense d'être fragilisé voire relégué", a-t-il ajouté.

Le président français a notamment évoqué une Europe "dans une situation d'encerclement" face aux grandes puissances régionales et jugé que les valeurs de la "démocratie libérale" européennes étaient "de plus en plus critiquées" et "contestées".

Le président français Emmanuel Macron a aussi plaidé jeudi pour une "Europe puissance", qui "se fait respecter", "assure sa sécurité" et reprend "son autonomie stratégique", lors d'un discours-fleuve sur l'Europe à Paris. "L'Europe puissance, c'est simple, c'est une Europe qui se fait respecter et qui assure sa sécurité, c'est une Europe qui assume d'avoir des frontières et qui les protège, c'est une Europe qui voit les risques auxquels elle est exposée et qui s'y prépare", a-t-il déclaré, appelant à "sortir d'une forme (...) de minorité stratégique".

"Retrouver la maîtrise des frontières"

Emmanuel Macron a également appelé l'Union européenne à "retrouver la maîtrise de (ses) frontières" et "à l'assumer", et a proposé "une structure politique" au niveau européen sur les sujets de migrations, de criminalité et de terrorisme. "Si nous voulons résister à ce changement de règles, à cette escalade de la violence, à cette désinhibition des capacités sur notre continent et au delà, nous devons nous adapter en termes de concept stratégique, de moyens et nous devons retrouver la maîtrise de nos frontières pleinement, entièrement et l'assumer", a déclaré le président français.

Il a évoqué la création d'une "structure politique" qui permettrait de prendre, entre "pays qui la partagent", "des décisions" sur "les sujets d'immigration, de lutte contre la criminalité organisée, de terrorisme, de lutte contre le trafic de drogue ou la cybercriminalité".

 

 

avec © Agence France-Presse

A lire aussi


"Vous étiez Marseille": la cité phocéenne a enterré son ancien maire Jean-Claude Gaudin

Marseille

-

Politique

"Vous étiez Marseille": la cité phocéenne a enterré son ancien maire Jean-Claude Gaudin

Obsèques de Jean-Claude Gaudin : les Marseillais disent adieu à leur ancien maire

Marseille

-

Politique

Obsèques de Jean-Claude Gaudin : les Marseillais disent adieu à leur ancien maire

Dernier adieu des Marseillais à l'ancien maire Jean-Claude Gaudin

Marseille

-

Politique

Dernier adieu des Marseillais à l'ancien maire Jean-Claude Gaudin

Marseille. Après la mort de Jean-Claude Gaudin, l'émotion à Mazargues

Marseille

-

Politique

Marseille. Après la mort de Jean-Claude Gaudin, l'émotion à Mazargues

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres