LogoMaritima

°C

Fos-sur-Mer

-

Sports

Fos Provence Basket s’incline en prolongation contre Poitiers dans un scénario cruel

7min

image

Par Joey Temple23/03/2024 à 08:00

Dominant toute la première période, Fos n’a rien pu faire contre la force tranquille poitevine dans la seconde moitié du match. Au terme d’un combat intense, les Byers laissent filer le match 96-98. Une issue de match cruelle dont il va vite falloir se relever.

Rémi Giuitta en conférence de presse après la défaite contre PoitiersIl y a des images qui ne trompent pas. Vingt minutes après le buzzer final Rémi Giuitta, le coach du Fos Provence Basket, rentre en conférence de presse dépité. La tête dans ses mains, il tente de déchiffrer les statistiques de cette défaite dure à avaler. “Elle fait très très mal parce que, je pense, sur le contenu du match, on méritait de gagner, lance le tacticien fosséen. Mais au final quand tu ne fais pas ce qu’il faut sur 40 minutes, tu joues avec le feu et tu te brûles.” 

Loin du conte de fée écrit à Vichy dans une fin de match renversante le 8 mars dernier, Fos s’incline contre Poitiers de seulement deux points après prolongation, 96-98. Ils y ont pourtant cru jusqu’au bout. Ultra-dominante en première période, l’équipe de Fos fait un début de match tonitruant. Mené par les 11 points du pivot suédois, Mattias Markusson, en premier quart temps et la dureté défensive de Mathieu Wojciechowski, Fos a étouffé Poitiers. 

Avantage d’adresse

En manque de rythme jusqu’au milieu du troisième quart, l’équipe du Poitiers Basket 86 n’a pas su trouver les armes pour arrêter la machine fosséenne. Les Poitevins ont été maintenus à une dizaine de points tout au long de la première période. Et un élément n’a pas aidé les joueurs de la Vienne. “La chaleur, on l’a sentie dès ce matin quand on est arrivé au shooting. On n’a pas l’habitude d’être dans une salle avec autant de chaleur”, a confié Andy Thornton-Jones, le coach de Poitiers, pour trouver une explication à la très longue mise en route de son équipe dans ce match.

L’écart d’adresse est frappant à la pause. Le cinq majeur de Poitiers tourne à 40% d’adresse contre 69% pour celui de Fos. Une adresse insolente pour les jaunes et noirs qui parviennent à rentrer de difficiles tirs primés au bout de leur action à multiples reprises. 

Les Byers partent au vestiaire avec 14 points d’avance et reviennent sur le parquet avec la même envie. Les mains toujours en feu, ils font pleuvoir les points sur l’équipe poitevine, jusqu’à 23 points d’avance à 6 minutes de la fin du troisième acte. 

Sursaut d'orgueil poitevin

Mais Poitiers sonnent la révolte dans le quatrième quart et passe de -11 à la trentième minute à -6 à cinq minutes de la fin du temps réglementaire. Sans jamais avoir mené dans la partie, Poitiers parvient à recoller au score, et prolonge le plaisir. 86-86 à la fin du temps réglementaire. Cinq minutes de plus dans la fournaise qui prend feu. 

Les temps morts se multiplient de chaque côté, les fautes aussi. Et sur la ligne, c’est Fos qui va perdre pied. Thimothé Crusol rate deux lancers francs consécutifs, malgré un joli 10/14 à cet exercice durant le match, et laisse la possibilité à Poitiers de se saisir de la victoire. Sur un fadeaway dans les dernières secondes le capitaine poitevin Kevin Mendy crucifie Fos 98/96 et climatise au passage la halle Henri Giuitta. 

Fin de match cruel pour les Byers qui livrent une belle bataille mais restent trop irréguliers. Le coach de Fos est lucide après le match : “Ce que je reproche surtout, c’est qu'on joue trop souvent avec deux visages différents. On est en feu, on met des gros tirs d’affilés mais on s’arrête de défendre. On ne peut pas encaisser 51 points en deuxième mi-temps.

Cette défaite n’arrange pas les affaires de Rémi Giuitta et ses hommes qui se retrouvent en avant dernière position de la PRO B derrière Evreux. Il va falloir se relever rapidement de cette défaite pour la prochaine étape compliquée contre Boulazac, troisième du championnat, mardi 27 mars à la maison. 

La réaction de Rémi Giuitta en conférence de presse après le match. Propos recueillis par Joey Temple.

 


A lire aussi


Des étoiles dans les Jeux. Episode 8 - Tom Martin : Un minot dans le bowl olympique

Marseille

-

Sports

Des étoiles dans les Jeux. Episode 8 - Tom Martin : Un minot dans le bowl olympique

Euro 2024 : les bars prêts à entrer en jeu

Bouches-du-Rhône

-

Sports

Euro 2024 : les bars prêts à entrer en jeu

Marseille : près du Mucem, un tournoi de pétanque pour les minots

Marseille

-

Sports

Marseille : près du Mucem, un tournoi de pétanque pour les minots

JO 2030: la désignation des Alpes françaises suspendue au contexte politique

France

-

Sports

JO 2030: la désignation des Alpes françaises suspendue au contexte politique

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres