LogoMaritima

°C

Istres

-

Sports

Des étoiles dans les Jeux. Episode 7 - Vincent Gérard : La dernière parade

5min

image

Par Joey Temple09/06/2024 à 07:00

Un monument du handball français s'en va. La saison 2023/2024 est la dernière de la carrière de Vincent Gérard. Du titre à Miami en 2009 lors de son premier passage à Istres, jusqu'à son retour en Provence en février 2024, le gardien français revient sur sa carrière à quelques semaines des Jeux olympiques qu'il compte bien disputer.

La Floride : sa chaleur, ses palmiers, ses plages et sa coupe de la ligue de handball en 2009. Oui, vous avez bien lu, le 11 avril 2009, dans l'antre de l'équipe NBA du Miami Heat, Istres "Ouest Provence" Handball, de son nom de l'époque, remporte l'unique coupe de la ligue de son histoire. Acteur majeur de ce titre, Vincent Gérard, 22 ans et encore chevelu à l’époque, amène les taureaux istréen jusqu’au titre. “On a donné les clefs à Vincent et c’est lui qui a conduit le camion”, se souvient Bastien Cismondo, demi-centre de l’équipe et désormais manager général du club. 

Cet accomplissement aurait pu être le seul réalisé par le Mosellan sous les couleurs istréennes mais les aléas du sport en ont décidé autrement. Victime d'une pubalgie tenace, le portier international se fait opérer en septembre 2023. En convalescence jusqu'à la fin de l'année, l’homme aux 150 sélections en équipe de France voit sa place au club allemand THW Kiel, où il avait signé au début de l’été, lui filer entre les doigts. 

Retour aux sources

Son pigiste médical, un autre français très talentueux, Samir Bellahcene, va profiter de son absence pour faire ses preuves et ça va marcher : il dépasse Vincent dans la hiérarchie des gardiens. Sans avoir fait un seul match outre-Rhin, Vincent va donc faire le choix de quitter le club. 

Il annonce qu’il prendra sa retraite au terme de l’exercice 2023/2024, mais doit trouver une équipe pour finir la saison. Une équipe avec laquelle il aura du temps de jeu pour montrer au sélectionneur qu’il a les armes pour aller aux JO. Et c’est donc à Istres, en Proligue (deuxième division française), où il a gardé de bonnes relations, que le bientôt quarantenaire, 37 ans, va trouver un point de chute. 

Le week-end dernier, 2 juin 2024, Vincent a conclu de la plus belle des manières en club. Avec une prestation XXL, 17 parades, le mur violet a permis aux Taureaux de décrocher leur ticket pour la première division. Une belle case de cochée pour la dernière saison de sa carrière, mais l’essentiel reste ailleurs.

Et maintenant ?

Après 20 ans de haut niveau, après avoir été champion d’Europe, champion du monde et champions olympique, après avoir joué et pensé au hand chaque jour, Vincent Gérard va enfin pouvoir souffler. Mais avant ça, une dernière marche à aller gravir : Paris 2024. “Si je fais tout ça, si je me suis fait opérer, si j’ai changé de club, si je travaille, si quand j’ai mal, je continue à bosser, c’est pour ces Jeux olympiques là”, lance Vincent Gérard.

Le pari semble avoir été le bon. En revenant à Istres, il a retrouvé du temps de jeu et montré qu’il était toujours performant, mais tout n’est pas fait pour autant. Lors de son absence pour blessure, l’équipe de France a remporté l’Euro et trois jeunes gardiens ont montré qu’ils avaient le talent pour être présents aux Jeux. Avec Vincent, ce sont donc quatre gardiens performants pour seulement deux places qui sont en lice.

Le suspense restera entier jusqu’à ce que la liste des quinze joueurs pour les JO soit dévoilée le 4 juillet prochain, mais pour Bastien Cismondo, il ne fait aucun doute que Vincent sera de la partie. Le manager général d’Istres Provence Handball sourit : “Je serai le premier supporter tout au long de la compétition, qu’il y ait Vincent ou pas, mais encore une fois : il y aura Vincent !”

Découvrez le témoignage exclusif de Vincent Gérard à quelques semaines des Jeux olympiques dans le nouvel épisode “Des étoiles dans les Jeux”.

 

A lire aussi


Fos Provence Basket : Wojciechowski rempile pour deux ans

Fos-sur-Mer

-

Sports

Fos Provence Basket : Wojciechowski rempile pour deux ans

L'Istréen Ismaël Fajry en bronze au mondial de muay thaï

Istres

-

Sports

L'Istréen Ismaël Fajry en bronze au mondial de muay thaï

Toma Junior Popov fait le plein de confiance en Indonésie avant les JO 2024

Fos-sur-Mer

-

Sports

Toma Junior Popov fait le plein de confiance en Indonésie avant les JO 2024

JO 2024 : des athlètes du monde entier préparent les épreuves de voile à Marseille

Marseille

-

Sports

JO 2024 : des athlètes du monde entier préparent les épreuves de voile à Marseille

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres