LogoMaritima

°C

Les Pennes-Mirabeau

-

Sports

Des étoiles dans les Jeux. Episode 2 - Nathalie Benoit : Du sourire et des rames

3min

image

Par Joey Temple26/04/2024 à 07:00

Très grande sportive dans sa jeunesse, Nathalie Benoit découvre qu'elle est atteinte de la sclérose en plaques à 18 ans. Elle se lance dans le para aviron et excelle. Après l'argent aux Jeux de Londres en 2012 et le bronze à ceux de Tokyo en 2020, la femme de 44 ans effectuera sa dernière danse à Paris cette année. Son stress avant la compétition, son travail de professeure des écoles et son sourire inébranlable : découvrez l'histoire de Nathalie dans le nouvel épisode de votre podcast "Des étoiles dans les Jeux".

Immense et permanent, son sourire ne bouge pas. C'est ce qui frappe en premier quand on rencontre la championne de para aviron, Nathalie Benoit. La joie de vivre chevillée au corps, la femme originaire d’Aix et désormais installée aux Pennes Mirabeaux, rentre dans ses derniers mois de préparation pour Paris 2024. 

A 44 ans, Nathalie est sur le point de vivre sa dernière danse. “L’aviron à Londres, c’est quand même un sport national ! C’est incroyable pour nous”, s’émeut Nathalie. Après avoir arraché l’argent pour son premier exercice paralympique en 2012 dans la capitale britannique, elle a été récompensée de la médaille de bronze il y a quatre ans à Tokyo. “C’est de toute façon une médaille, elle n’y va pas pour autre chose.” Ami avec Nathalie depuis plus de 13 ans, Pierre Mastalski, est clair sur l’objectif de Paris 2024 pour ce qui sera “son dernier round” dans quelques mois.

Professeure et stressée

J’adore le chemin pour y arriver mais quand vient la compétition, ce n'est pas quelque chose qui me plait”. Difficile d’y croire mais derrière toutes les médailles et la joie de vivre, la championne du monde de para aviron est une grande angoissée. “Ça m'arrive très souvent de partir à l'échauffement de la course en pleurant”, lâche-t-elle.

Les choses seraient peut-être plus simples si elle n’avait que le stress à gérer. Parce que oui, même si elle s’exerce au plus haut niveau de sa discipline, Nathalie n’est pas reconnue comme professionnelle. Avant d’être une athlète, elle est surtout professeure des écoles. “Jusqu’à Tokyo, je travaillais en même temps que je m’entrainais. Je partais avec des copies”, explique la Pennoise.

Une histoire à découvrir en intégralité dans l'épisode 2 du podcast de Maritima : “Des étoiles dans les Jeux” 

 

A lire aussi


Émission spéciale Martigues en Ligue 2

Martigues

-

Sports

Émission spéciale Martigues en Ligue 2

Provence Rugby recevra Grenoble en demi-finale de Pro D2

Aix-en-Provence

-

Sports

Provence Rugby recevra Grenoble en demi-finale de Pro D2

Le Tournoi Maurice Revello célèbre en juin sa 50e édition

Bouches-du-Rhône

-

Sports

Le Tournoi Maurice Revello célèbre en juin sa 50e édition

Le Twirling Club Martigues remporte cinq nouveaux titres de champions de France

Martigues

-

Sports

Le Twirling Club Martigues remporte cinq nouveaux titres de champions de France

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres