LogoMaritima

°C

Istres

-

Éducation,

Social

Service civique à Istres : huit mois dans "un accélérateur de maturité"

4min

image

Par Joey Temple28/05/2024 à 17:25

La cérémonie de clôture du service civique d'Istres avait lieu lundi 27 mai au CEC. Entre émotion et reconnaissance, devant la maison du citoyen Gisèle Halimi, les sept volontaires ont pris la parole face à leurs encadrants et leurs partenaires pour conclure cette expérience enrichissante.

"Je sais que ça m'a apporté beaucoup". Comme les six autres volontaires âgés de 18 à 25 ans qui étaient engagés dans le service civique cette année à Istres, Mathilde, 18 ans, se présente au micro. Face à elle, toutes les personnes avec qui elle a travaillé cette année. En plein remerciement, l'émotion prend le dessus. Elle verse une petite larme et poursuit son discours. Une prise de parole pour clôturer huit mois de travail. Une expérience très enrichissante construite au fil de projets très divers comme le spectacle réalisé avec les séniors de la Régalido

 

Crédit : Ville d'Istres

 

"Je me suis sociabilisée et plus ouverte aux autres. J'ai moins de difficultés à aller vers les gens", se félicite Mathilde. 

 

 

Sept volontaires, sept discours et sept remerciements à "Claudie". Claudie Geoffroy est la personne chargée de ce service civique. Elle qualifie son métier de "coordinatrice tutrice" des volontaires, mais on comprend assez vite en écoutant les témoignages des jeunes qui ont passé huit mois à ses côtés que la femme de 43 ans représente bien plus.  "J'essaye de leur apporter tout ce qu'on ne leur apprend pas à l'école", explique Claudie.

 

 

"C'est un peu la plaque tournante de ce service. Elle est très investie dans tout ce qu'elle fait et ça se ressent dans les témoignages des volontaires", confie Thibaud Pelfrene, ancien volontaire du service civique en 2018/2019.

 

 

Si le service accueille des jeunes des environs, il ouvre également ses portes à des jeunes européens. Cette année, ils étaient deux dans ce cas : Anna Gorz, autrichienne, et Simon Franzen, belge. Ils étaient venus pour "améliorer leur français" mais ils ont trouvé bien plus que ça dans cette grande aventure humaine. "J'ai pu réfléchir à moi-même : être solidaire, faire attention aux autres", détaille le jeune Belge.

 

 

Des jeunes adultes épanouis et des résultats concluants avec les différents partenaires, le service civique semble faire ses preuves à Istres. La municipalité se félicite de cette "accélérateur de maturité".

 

 

A lire aussi


A Istres, quand les matheux philosophent...

Istres

-

Éducation

A Istres, quand les matheux philosophent...

Révisions du Bac : stress, trac ou confiance en soi ?

Istres

-

Éducation

Révisions du Bac : stress, trac ou confiance en soi ?

Bac de français : alors plutôt poésie, Claire de Duras ou Wajdi Mouawad ?

Martigues

-

Éducation

Bac de français : alors plutôt poésie, Claire de Duras ou Wajdi Mouawad ?

Baccalauréat 2024 : les chiffres clés dans les Bouches-du-Rhône

Bouches-du-Rhône

-

Éducation

Baccalauréat 2024 : les chiffres clés dans les Bouches-du-Rhône

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres