LogoMaritima

°C

Marseille

-

Politique

Décès de Jean-Claude Gaudin : "Un bout de notre ville qui s'en va"

6min

image

Par Jean-Michel Darras20/05/2024 à 16:31

Les réactions se multiplient depuis l'annonce de la mort de l'ancien maire de Marseille

Après Emmanuel Macron, Martine Vassal ou encore Benoit Payan, actuel maire de Marseille, d'autres élus ont réagi cet après-midi à l'annonce du décès de Jean-Claude Gaudin.

 

Sébastien Barles, adjoint au maire de Marseille délégué à la transition écologique: "Jean-Claude Gaudin aimait indéniablement Marseille et les marseillais.es. Avec sa disparition, c’est un petit bout de notre ville qui s’en va. Il incarnait comme personne d’autre sa ville, en même temps que la politique du monde d’avant que l’on ne veut plus voir. Sa longévité à la tete de la ville a fait de lui un monument qu’il a fallu, avec l’usure du pouvoir et ses funestes conséquences, déboulonner pour en finir avec l’incurie et un système ayant fracturée Marseille [....] L’homme, et sa faconde légendaire, était toutefois plein d’humanité et d’empathie et sa passion pour l’histoire de la cité phocéenne était remarquable... Paix à son âme. Pensées pour ses proches".

 

Gaby Charroux, maire de Martigues : "La disparation de Jean-Claude Gaudin suscite légitimement une vive émotion dans la classe politique mais aussi bien au-delà. Quelques soient leurs convictions politiques, les Marseillaises et les Marseillais portent aujourd’hui le deuil de celui qui, pendant un quart de siècle, a présidé aux destinées de la cité phocéenne. La longévité politique de Jean-Claude Gaudin, avec plus de 50 ans de carrière comme élu local, parlementaire ou ministre, a fait de lui l’un des derniers monuments de la politique française. Son caractère affirmé, sa passion débordante pour sa Ville et son timbre de voix reconnaissable entre mille, inspiraient une sympathie naturelle, de celles qui permettent de nouer des échanges respectueux.  Assurément, Jean-Claude Gaudin était une personnalité attachante et appréciée, et cela malgré les différences d’analyses et d’appréciations que nous pouvions avoir avec lui.

Nous nous sommes souvent opposés, en particulier au moment de la création de l’institution Métropolitaine pour laquelle nous avions défendu des visions diamétralement différentes. Malgré nos divergences, je garde en mémoire le souvenir d’un homme soucieux de défendre, dans un cadre Républicain, le principe d’un débat d’idées sain bien que vif. Avec Jean-Claude Gaudin, nous entretenions une relation d’estime réciproque, et je veux dire aujourd’hui toute ma peine à l’annonce de son décès. Aux proches de Jean-Claude Gaudin, je tiens à adresser mes plus sincères condoléances". 

 

François Bernardini, Maire d'Istres - Vice-président de la Métropole Aix-Marseille Provence : "J’ai beaucoup de peine à l’annonce de la mort de Jean-Claude Gaudin.
Cette « figure » locale était intimement liée aux Marseillais et a marqué une époque. Profondément attaché à cette ville où il est né dans le quartier de Mazargues, il aura été son Maire durant 25 années. Au-delà de cette fonction, j’ai eu à côtoyer Jean-Claude Gaudin dans le cadre de nos responsabilités respectives au sein de nos partis politiques. Il était un adversaire redoutable mais il avait le sens de l’honneur et de la parole donnée. Bien que de bords politiques différents c’est toujours dans le respect que nos discussions ont pu être menées. Son dernier mandat de président d’une Métropole naissante dans la douleur, aura été un challenge que lui seul pouvait relever pour lancer cette institution, grâce à son expérience, à sa sagesse politique acquise au fil du temps et au respect que chacun lui portait. Le monde politique est en deuil aujourd’hui, Marseille est en deuil, elle perd un de ses enfants. Mes pensées vont à ses proches !"

 

Pierre Moze, porte-parole national du Mouvement Des Progressistes, délégué régional PACA : "Je veux ici rendre hommage à celui qui aura consacré une grande partie de sa vie à la politique. Il était pour moi un adversaire redoutable mais toujours très respectueux dans le débat politique. Je veux donc ici saluer la mémoire d’un
homme de grande culture et de convictions, différentes des miennes mais
respectables car républicaines [...] Je pense aux populations marseillaises, au-delà des choix politiques, qui pleurent celui qui aura si longtemps incarné leur ville. A ses proches, je présente toutes mes sincères condoléances."

 

Gérard Larcher, président du Sénat, sur X: "Ministre, sénateur pendant plus de 18 ans, vice-président du Sénat, maire passionné et emblématique de Marseille pendant 25 ans, Jean-Claude Gaudin nous a quittés. La France perd un grand homme au service de la politique et des territoires, je perds un ami. Mes pensées vont à ses proches."

 

Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, sur X: "Je rends hommage à Jean-Claude Gaudin qui a marqué la vie politique française pendant des décennies et auquel j'ai eu l'honneur de succéder à la présidence du groupe UMP, puis LR, du Sénat. Il incarnait bien sûr Marseille, ses saveurs et ses couleurs, mais aussi l'enracinement et l'attention aux autres qui donnent tout son sens à la politique."

 

Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise, sur X: "Je suis assez marseillais pour le respecter. Jean-Claude Gaudin est parti là où est Gaston Defferre. Qui peut oublier les maires historiques ?"

 

Nicolas Sarkozy, ancien président, sur X: "Intransigeant dans ses convictions, fidèle à ses proches et à sa famille politique, il était surtout viscéralement engagé pour les Marseillais. Il fut un ami si cher sur lequel j'ai toujours pu compter. Il faisait honneur à l'art oratoire. Ses discours enflammaient son public. Parler avec lui était toujours une occasion de s'enrichir de mille anecdotes, et de rire de tout et de tous."

 

Yaël Braun-Pivet, présidente de l'Assemblée nationale, sur X: "Jean-Claude (laisse) derrière lui un héritage indélébile en tant que ministre, sénateur, député et maire emblématique de Marseille. Sa voix résonnera à jamais dans les rues de la cité phocéenne."

 

(avec AFP)

A lire aussi


La CGT des dockers de Fos soutient la décision du syndicat au niveau national et appelle à voter Nouveau Front Populaire

Bouches-du-Rhône

-

Politique

La CGT des dockers de Fos soutient la décision du syndicat au niveau national et appelle à voter Nouveau Front Populaire

Les associations LGBT+ "atterrées" par les propos de Macron sur le changement de sexe en mairie

France

-

Politique

Les associations LGBT+ "atterrées" par les propos de Macron sur le changement de sexe en mairie

Gérald Darmanin annonce qu'il "va proposer" à Emmanuel Macron la dissolution du GUD, groupe d'ultradroite

France

-

Politique

Gérald Darmanin annonce qu'il "va proposer" à Emmanuel Macron la dissolution du GUD, groupe d'ultradroite

Aix-en-Provence :  Des caravanes installées illégalement sur le site du CREPS

Aix-en-Provence

-

Politique

Aix-en-Provence : Des caravanes installées illégalement sur le site du CREPS

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres