LogoMaritima

°C

Miramas

-

Social,

Société

Démolition Mercure à Miramas : "En deux secondes, le bâtiment est par terre"

5min

image

Par Joey Temple13/04/2024 à 20:30

A moins de 24h de l'explosion, les artificiers terminent les derniers préparatifs. Un dispositif très important pour que la destruction des deux bâtiments du quartier Mercure à Miramas se passe sans encombre.

Ce qui ne sera bientôt plus qu'un champ de ruines est pour le moment un immense champ de câbles. Au rez-de-chaussée du bâtiment, les artificiers fignolent les dernières étapes d’un chantier qui aura duré plus de six mois. Demain, dimanche 14 avril, les deux tours exploseront à midi. Mais pour que tout soit prêt à l’heure du déjeuner, c'est un système complexe qui est mis en place.

Le foudroyage” se fera en deux temps, explique Mickaël Jouet, le directeur d’exploitation DSD démolition. ”La première chose que vous allez entendre c’est la rafale des 180 détonateurs électroniques, déroule le directeur. Puis, trois secondes après il y aura un gros boum et c'est là que le bâtiment va s'effondrer."

 

Sécurisation du périmètre

Demain, à sept heures du matin, les résidents des alentours doivent avoir évacué les lieux. Une zone de sécurité d’environ 200 mètres a été définie. Cela représente autour de 1700 personnes qui sont déplacées pour la destruction. Le retour au calme et le feu vert pour que chacun puisse regagner son logement devrait se faire dans l’après-midi autour de 14h. 

Pompiers, policiers, standard téléphonique, en tout ce sont “près de 250 personnes qui seront actives” selon le maire de Miramas, Frédéric Vigouroux. Parmi elles, ”les runners” iront toquer aux portes afin “de vérifier si les résidents n’ont pas oublié de se réveiller”, explique le maire. 

Une page qui se tourne

Du côté de la municipalité comme de celui des résidents du quartier, cette démolition est vectrice d'émotions. Martine Arfi, déléguée à l’ANRU, à la politique de la ville et à la cohésion sociale de Miramas, estime que “les habitants étaient attachés à ce quartier”.

Youssef a grandi ici. “Ça fait très très mal cœur”, lance le trentenaire. Derrière lui, son ami plaisante : “son père a vu le mercure se faire construire et lui va le voir se faire détruire”.

Vidéo de l’explosion et réactions à retrouver sur maritima.fr dès demain. A noter que la ville de Miramas diffuse en direct l'explosion sur son compte Facebook.

 

A lire aussi


Marseille : grève des agents du Mucem contre le directeur

Marseille

-

Social

Marseille : grève des agents du Mucem contre le directeur

Lutte contre le sida : la Grande Braderie de la Mode AIDES de retour à Marseille

Marseille

-

Social

Lutte contre le sida : la Grande Braderie de la Mode AIDES de retour à Marseille

Marcegaglia Fos : "On ne sait même pas si on va être payé à la fin du mois"

Fos-sur-Mer

-

Social

Marcegaglia Fos : "On ne sait même pas si on va être payé à la fin du mois"

Marcegaglia Fos : des inquiétudes pour les sous-traitants

Fos-sur-Mer

-

Social

Marcegaglia Fos : des inquiétudes pour les sous-traitants

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres