LogoMaritima

°C

Martigues

-

Société

1er mai : le prix du muguet en hausse cette année ?

2min

Par Delio Grach30/04/2024 à 16:30

Pour le 1er mai, vous comptez sûrement acheter du muguet. Mais depuis deux ans, son prix n'a cessé d'augmenter. Alors, cette année, séduira-t-il toujours autant de clients et à quel prix ?

L'année dernière, les Français ont déboursé en moyenne 7,80 euros pour l'achat de muguet à l'occasion de la fête du travail (7,20 en 2022). Cette augmentation est clairement visible depuis le Covid, selon Læticia Le Fustec, fleuriste à Martigues. "Le prix du muguet est comme tout le reste, ça augmente d'année en année, malheureusement pour tout le monde. Ça reste pour l'instant abordable, mais sur des roses ou d'autres fleurs, le prix a presque doublé depuis le Covid. Depuis 16 ans, c'est la folie à ce niveau."

La question du prix du brin peut être posée, mais c'est aussi un changement dans les habitudes de consommation des clients. Ceux-ci se tournent davantage vers les pots de muguet qu'auparavant (42% en 2023), bien que les brins restent majoritaires. La fleuriste martégale a fixé ses prix : 18€ pour le pot de muguet, 3€ pour le brin. Læticia explique le succès des pots par leur coût. "Le pot de muguet est deux fois moins cher qu'une plante classique, le rapport qualité-prix est intéressant. Il y a toujours des clients qui achètent des brins pour la symbolique. Il y en a pour tous les budgets, toujours pour faire plaisir. L'avantage des pots est que le muguet se garde plus longtemps, et il peut aussi être replanté."

L'année dernière, la consommation de muguet était déjà en baisse par rapport à 2022. Alors, l'inflation est un facteur important, certes, mais la tradition liée au 1er mai pèse-t-elle toujours ?  Pour Axelle Tambouez, elle aussi fleuriste chez Et fleurs et senteurs, "Les brins sont associés symboliquement au porte-bonheur, donc il y a toujours cet attachement. On nous en parle toujours autant. Maintenant qu'on reçoit les pots, beaucoup viennent aussi pour les anniversaires parce que c'est la plante du moment et veulent en profiter".

 

Chiffres issus de l'étude Kantar pour FranceAgriMer et VALHOR

 

A lire aussi


Maltraitance animale : "Il n'y a plus le respect de l'animal, il faut arrêter les achats impulsifs"

Bouches-du-Rhône

-

Société

Maltraitance animale : "Il n'y a plus le respect de l'animal, il faut arrêter les achats impulsifs"

Marseille : des milliers de personnes rassemblées pour exprimer leur soutien à la Palestine

Marseille

-

Société

Marseille : des milliers de personnes rassemblées pour exprimer leur soutien à la Palestine

Sniffy, la poudre blanche légale à inhaler par le nez bientôt interdite ?

Bouches-du-Rhône

-

Société

Sniffy, la poudre blanche légale à inhaler par le nez bientôt interdite ?

Amiante au collège Dumas de Marseille : droit de retrait des professeurs

Marseille

-

Société

Amiante au collège Dumas de Marseille : droit de retrait des professeurs

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres