LogoMaritima

°C

Fos-sur-Mer

-

Sports

Fos Provence Basket : colère et frustration après une nouvelle défaite sur le fil contre Boulazac

5min

image

Par Joey Temple27/03/2024 à 03:00

Au terme d’un match disputé, Fos s’incline d’un point, 68-69, contre le troisième du championnat : Boulazac. Une nouvelle défaite cruelle ponctuée par une grande colère à l’encontre du corps arbitral. Les Byers restent avant-derniers de PRO B.

Un point. Un seul. Encore. La rage s’empare des Fosséens au coup de sifflet final. Rémi Giuitta part exploser de rage dans le tunnel des vestiaires. Encore sur le parquet, Mathieu Wojciechowski s'exclame et fait des grands gestes de colère. Plus un à cinq secondes du terme, moins un au final. Le basket sait être cruel et Fos le constate de nouveau ce soir. Après en avoir fait les frais vendredi contre Poitiers, les Byers sont  encore confrontés à un scénario difficile. Et les responsables pointés du doigt par Fos portaient des maillots rouges ce soir.  

Alors que les Byers mènent d’un point, 68-67, Jamar Diggs tire son second lancer franc. Le ballon touche deux fois le cercle mais ne rentre pas. Rebond Boulazac, Hugo Robineau s’élance en contre-attaque, il semble légèrement accroché, l’arbitre siffle faute. Il reste 2.3 secondes, les Périgourdins sont dans le bonus. Les Fosséens ne comprennent pas la décision, ils la contestent mais le challenge vidéo a déjà été utilisé plus tôt dans le match. Rien à faire, le meneur de Boulazac ne tremble pas et transforme ses deux lancers francs. Le dernier shoot désespéré de Turner III ne change rien, les Byers s'inclinent, d’un seul point une nouvelle fois. Selon Rémi Giuitta après la rencontre : "les arbitres ont regardé la vidéo et s'excusent de l'erreur".  

L'entraineur fosséen reste amer en conférence de presse. "Dans les fins de matchs, on ne siffle que l'évidence comme ça on influe pas le résultat et on laisse les joueurs le définir", précise Giuitta. S'il n'oublie pas de concéder les erreurs de ses joueurs, il blâme la décision arbitrale décisive du match : "on est en train de jouer notre survie dans le division, aujourd'hui l'incidence est lourde."

Dominés dans la raquette

Comme un symbole de ce que ce match lui réservait, Rémi Giuitta écope d’une faute technique au bout de cinq minutes dans le premier quart temps. Les Fosséens peinent à rentrer dans leur match. Le secteur intérieur, point fort de l’équipe depuis l'arrivée de Mathias Markusson, est dominé par Boulazac. Le pivot suédois peine à exister dans le match. Il avait scoré onze points dans le premier quart contre Poitiers mais ce soir il a été bien bousculé, seulement 2 points sur l’ensemble de la rencontre. En grande partie responsable de cette copie en demi-teinte, son adversaire direct, Jean Marc Pansa, réalise lui une solide prestation. Treize points en 10 minutes dans la première période à 100% (4/4 dans la peinture et 5/5 sur la ligne). 

Mais, portés par le scoring de Junior Etou et Maxime Galin, respectivement à 11 et 10 points en fin de première mi-temps, les Provençaux enchaînent les grosses défenses et tiennent le coup. Ils prennent même l’avantage et partent aux vestiaires avec 6 longueurs d’avance, 39-33. 

De retour sur le parquet, l’étau se resserre sur les Fosséens qui accumulent les pertes de balle, 18 sur le match, et se font distancer. Il faut compter sur l’omniprésence des deux côtés du terrain de l’ailier franco-polonais Mathieu Wojciechowski et sur le coup de chaud de Robert Turner III, qui inflige en solo un 9 à 2 dans la fin du troisième, pour que les Byers recolle à une unité. Le quatrième quart va se disputer jusque dans les dernières secondes et la suite, on la connaît. 

Multiplication des blessures

Après la fracture du nez de Damien Bouquet à l'entraînement avant la réception de Poitiers vendredi dernier, une autre mauvaise nouvelle devrait se rajouter sur le banc provençal. Après seulement deux minutes et trente secondes de jeu contre Boulazac, Timothé Crusol est sorti en se tenant la jambe.

Rémi Giuitta a précisé en conférence que la blessure était située derrière la cuisse et "qu'elle avait l’air sérieuse", mais il n’y a pas plus d’informations pour le moment. Le flou persiste également sur le cas Bouquet. Le feu vert médical n’a pas encore été donné pour qu’il puisse reprendre. 

Avant-derniers de PRO B, les basketteurs provençaux sont dos au mur. Ils doivent très vite retrouver le chemin de la victoire pour espérer se maintenir. Prochain match ce vendredi à Châlons Reims.

En vidéo, la rage et l’incompréhension de Mathieu Wojciechowski en conférence de presse.

 

A lire aussi


JO  2024 : l'équipe du Kenya de basket 3×3 se prépare à Miramas et Martigues

Martigues

-

Sports

JO 2024 : l'équipe du Kenya de basket 3×3 se prépare à Miramas et Martigues

Championnat de France de Funboard à Marignane : "le Jaï c'est parfait pour la planche à voile"

Marignane

-

Sports

Championnat de France de Funboard à Marignane : "le Jaï c'est parfait pour la planche à voile"

Un premier interclubs boxe loisir organisé à Istres

Istres

-

Sports

Un premier interclubs boxe loisir organisé à Istres

Istres Provence Handball : battre Pontault pour assurer le Final Four !

Istres

-

Sports

Istres Provence Handball : battre Pontault pour assurer le Final Four !

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres