LogoMaritima

°C

Région sud

-

Environnement

Nouveau rassemblement contre le projet de ligne à très haute tension entre le Gard et Fos

4min

image

Par Jean-Michel Darras06/06/2024 à 09:44

Environ 200 personnes ont manifesté mercredi soir à Beaucaire (Gard) contre un projet de ligne aérienne à très haute tension, destinée, selon ses promoteurs, à décarboner la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer, mais qui menace de défigurer des paysages du sud de la France, selon les opposants.

Censée voir le jour en 2028, cette ligne à très haute tension (THT) aura une longueur de 65 kilomètres pour relier les postes électriques de Jonquières-Saint-Vincent (Gard) à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) via des zones situées près du Rhône, en Camargue et en Provence.

Quand il a appris l'existence de ce projet, Pierre Collard, propriétaire d'un domaine viticole à Beaucaire (Gard), a eu un choc: "C’est comme si le ciel vous tombait sur la tête, puis vous vous demandez ce que vous avez fait de mal". Depuis un plateau d'où l'on aperçoit son domaine, le paysage s'étend du Mont Ventoux à la Camargue. En cas de ligne THT, des pylônes de 50 à 60 mètres de haut seraient installés dans ces zones.

Cyril Mares, président de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) des vignerons des Costières de Nîmes, déplore les conséquences "pour l'œnotourisme qu’on essaie de développer. En tant que vigneron on est là pour transmettre un terroir et si le territoire est défiguré on n'a plus rien à transmettre."

Le gestionnaire du projet, Réseau de Transport d'Electricité (RTE) a mené une "concertation préalable" de février à début avril, présentant "deux fuseaux d’impact", soit les tracés possibles pour ce projet estimé à 300 millions d’euros.

Pour Jean-Luc Moya, de France Nature Environnement, "il y a de vraies solutions alternatives, mais elles ne sont pas analysées, elles ont été écartées". Parmi les propositions, celle d’enterrer la ligne entièrement ou partiellement ou de la faire passer par le Rhône. Le tracé choisi sera présenté aux acteurs locaux par RTE le 11 juin puis dévoilé publiquement le 28 juin.

 

Une pétition en ligne contre le projet a recueilli 26.000 signatures

 

Vingt-quatre associations locales qui ont monté le collectif "Stop THT 1330" publieront ce week-end une tribune signée par une partie du monde culturel d'Arles dont Françoise Nyssen, ancienne ministre de la Culture et figure des éditions Actes Sud. Une pétition en ligne contre le projet a recueilli 26.000 signatures.

Parmi les sites français les plus émetteurs de CO2, un des gaz responsables du réchauffement climatique, la zone industrialo-portuaire de Fos, près de Marseille, a été désignée début 2023 par le gouvernement pour devenir une des premières "zones industrielles bas carbone" du pays. Cette ligne THT "est un projet indispensable pour permettre la transition énergétique du territoire", selon RTE.

Une nouvelle manifestation contre la ligne est prévue le 19 juin. Il y en avait déjà eu plusieurs en avril, une à Beaucaire et une à Arles.

 

avec © Agence France-Presse

photo illustration

A lire aussi


Réintroduction du Criquet de Crau, espèce menacée d'extinction

Bouches-du-Rhône

-

Environnement

Réintroduction du Criquet de Crau, espèce menacée d'extinction

Une centrale solaire inaugurée à Salon-de-Provence

Salon-de-Provence

-

Environnement

Une centrale solaire inaugurée à Salon-de-Provence

Bruit des avions : opération escargot devant l'aéroport de Marignane

Bouches-du-Rhône

-

Environnement

Bruit des avions : opération escargot devant l'aéroport de Marignane

Projet HyVence : les associations fosséennes crient victoire

Fos-sur-Mer

-

Environnement

Projet HyVence : les associations fosséennes crient victoire

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres