LogoMaritima

°C

Aix-en-Provence

-

Faits divers

Mort du petit Emile : la cause de son décès reste inexpliquée (procureur d'Aix)

2min

image

Par Jean-Michel Darras02/04/2024 à 18:14

Trois jours après la découverte d'ossements du garçonnet, disparu début juillet dans le hameau du Haut-Vernet dans les Alpes-de-Haute-Provence, le procureur d'Aix-en-Provence a tenu un point presse ce soir mais le mystère reste entier.

"Les ossements ne permettent pas de déterminer les causes de la mort d'Emile Soleil", vient d'annoncer le procureur d'Aix en Provence. L'aspect des os du crâne du petit Emile retrouvé samedi "ne permet pas de dire quelle est la cause de sa mort", a-t-il affirmé en précisant qu'"aucun trauma ante mortem n'a été observé" sur celui-ci.

Si aucun autre ossement n'a été retrouvé dans le secteur où une randonneuse avait découvert le crâne de l'enfant, les enquêteurs ont par contre retrouvé des vêtements que le garçonnet de deux ans et demi portait lors de sa disparition, début juillet, chez ses grands parents maternels, au Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), a précisé Jean-Luc Blachon: "un tee-shirt, ses chaussures et sa culotte".

Les vêtements de l'enfant ont été retrouvés "en contrebas"

Lors de sa première conférence de presse sur ce dossier, dont il avait été saisi le 18 juillet, après le parquet de Digne-les-Bains, le procureur de la République d'Aix-en-Provence a expliqué que le crâne de l'enfant avait été retrouvé samedi "sur le sol d'un chemin étroit, un chemin forestier suivant une ligne de niveau, avec une très forte déclivité", de l'ordre de 30%. Cette zone se trouve à environ "25 minutes du village à marche d'homme", a précisé le magistrat.

Les vêtements de l'enfant ont été retrouvés "en contrebas" de ce chemin, "éparpillés sur quelques dizaines de mètres", a ajouté M. Blachon, en précisant que près de ce sentier se trouve un ruisseau qui descend de la montagne.

Concernant l'état du crâne, en cours d'analyse par les experts de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) de Pontoise, en banlieue parisienne, le procureur a précisé que celui-ci présentait "de petites fractures et fissures post mortem", ainsi que "des traces de morsures par un ou des animaux".

"Mais aucun traumatisme ante mortem n'a été observé", a-t-il insisté, en répétant qu'"on ne peut toujours pas privilégier une hypothèse plus qu'une autre pour expliquer la disparition, puis la mort de l'enfant Emile".

Chute accidentelle, homicide involontaire, meurtre ?

Toutes les pistes restent donc ouvertes, "même si ce n'est satisfaisant pour personne, ni pour la famille, ni pour les enquêteurs, ni pour les juges d'instruction", a regretté le magistrat.

Le petit Emile avait disparu le 8 juillet, au premier jour de ses vacances d'été chez ses grand-parents maternels au Haut-Vernet, où Emile aurait été aperçu pour la dernière fois par deux voisins le 8 juillet vers 17h15. Ses parents, qui résident à La Bouilladisse, dans les Bouches-du-Rhône, n'étaient pas présents ce jour là.

 

 

avec © Agence France-Presse

photo illustration Vernet

A lire aussi


Bus en feu à Martigues : "On risque de tuer nos clients"

Martigues

-

Faits divers

Bus en feu à Martigues : "On risque de tuer nos clients"

Martigues : un bus prend feu à la gare routière

Martigues

-

Faits divers

Martigues : un bus prend feu à la gare routière

"J'ai entendu un boum, je suis choquée" : à Notre Dame des Marins, des riverains entre peur et colère

Martigues

-

Faits divers

"J'ai entendu un boum, je suis choquée" : à Notre Dame des Marins, des riverains entre peur et colère

Pas-de-Calais: la foudre tombe sur un terrain de foot, un mort et un blessé grave

France

-

Faits divers

Pas-de-Calais: la foudre tombe sur un terrain de foot, un mort et un blessé grave

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres