LogoMaritima

°C

Marseille

-

Faits divers,

Politique

Marseille : de nouvelles méthodes de la Douane dans la lutte contre les drogues de synthèse

4min

image

Par Jean-Michel Darras17/05/2024 à 11:00

Thomas Cazenave, ministre délégué chargé des Comptes publics, a annoncé à Marseille les nouvelles méthodes de la Douane dans la lutte contre les drogues de synthèse.

Thomas Cazenave, ministre délégué chargé des Comptes publics, est à Marseille. Ce matin, il est allé féliciter les douaniers pour des saisies record de drogues de synthèse et il a annoncé des mesures supplémentaires pour renforcer les moyens des douaniers dans la lutte contre ces nouvelles drogues. Ces mesures sont détaillées par le ministère :

 

Le renfort des pouvoirs d’enquête des douaniers  : "l’arrêté autorise les douaniers à saisir les substances dites « légales » dès lors qu’un faisceau d’indice permet de supposer une utilisation illicite et de condamner les infracteurs. La douane française s’aligne sur l’arsenal antistups pour répondre aux drogues de synthèse quelle que soit la nature du précurseur utilisé. Ce dispositif autorise désormais de recourir à des techniques spéciales d’enquête - livraison surveillée et visite domiciliaire notamment - afin d’identifier et de démanteler les laboratoires de production de drogues de synthèse. Grâce à cette évolution, la France devient le seul pays d’Europe à mobiliser ces techniques pour lutter contre ce type émergent de drogue".

L’élargissement des équipes de cyberdouaniers : "L’unité dédiée de la DNRED spécialisée dans la lutte contre la cybercriminalité, sera dotée de 70 agents d’ici la fin de l’année. Cette unité est par exemple à l’initiative du démantèlement, en avril 2024, de « Cosa Nostra », plateforme du darknet francophone assurant la mise en relation d’acheteurs (plus de 3 500 utilisateurs) et de vendeurs de biens et services illégaux, notamment des stupéfiants, qui vendait de la MDMA et de la kétamine".

L’adaptation des contrôles des colis sur les plateformes logistiques : "La Douane a développé un outil de scan des colis pour identifier automatiquement la drogue. Cet outil est actuellement testé dans deux principaux entrepôts de fret, sur le cannabis et la cocaïne, avec des résultats très concluants permettant d’envisager son déploiement à grande échelle pour mettre en œuvre le « 100 % scan » des colis. L’algorithme va maintenant être adapté à la détection des drogues de synthèse".

 

Pour rappel, les quantités de drogues de synthèse saisies par la douane sont en progression constante, ayant quadruplé en 3 ans. En 2023, les douaniers ont réalisé "1624 constatations, totalisant plus de 1 500 kg de produits interceptés, essentiellement lors de contrôles sur des colis transportés par fret express / postal". En 2024, l’ONAF a réalisé le premier démantèlement d’un réseau international d’importation de prégabaline

 

Thomas Cazenave, ministre délégué chargé des Comptes publics a déclaré ce matin à Marseille : « Je salue l’action de la Douane française dans les récents démantèlements des filières et saisies de drogues de synthèse. Leur action est cruciale sur deux volets. Le premier enjeu, c’est la saisie des ressources, des précurseurs, qui proviennent majoritairement d’Asie. Nous améliorons le contrôle à l’arrivée des plateformes logistiques grâce à des scanners dotés d’algorithmes. Nous mettons les moyens d’enquêtes et technologiques en œuvre pour saisir les matières premières avant qu’elles ne transitent vers les laboratoires puis ne soient expédiées dans le reste du monde, vers le continent sud-américain notamment.

Ainsi, nous renforçons le pouvoir d’enquêtes des douaniers grâce au dispostif « catch all ». C’est un dispositif européen, qui permet désormais aux douaniers de saisir une substance légale (solvants, acides, molécules, etc.), dès lors qu’un faisceau d’indices permet de supposer une utilisation illicite à des fins de trafic et de fabrication de drogue de synthèse. Elle étend aussi le pouvoir des agents français dans la lutte contre les précurseurs en leur permettant de pouvoir recourir à des techniques spéciales d’enquêtes du type livraison surveillée ou visite domiciliaire qui permet de pouvoir pénétrer chez un particulier à n’importe quel moment. En parallèle, je renforce les effectifs des cyberdouaniers douaniers qui démantèlent les plateformes de darknet. Ces dernières rendent ces nouvelles drogues accessibles en quelques clics. »

 

 

photo illustration

 

A lire aussi


D'importantes saisies de produits stupéfiants en série à Marseille

Marseille

-

Faits divers

D'importantes saisies de produits stupéfiants en série à Marseille

Martigues : départ de feu sur le parking de La Halle

Martigues

-

Faits divers

Martigues : départ de feu sur le parking de La Halle

Narcotrafic : les premières propositions pour lutter contre le trafic de drogue dans le département

Marseille

-

Faits divers

Narcotrafic : les premières propositions pour lutter contre le trafic de drogue dans le département

Un mort et trois blessés dans un ultra-trail en Haute-Savoie

France

-

Faits divers

Un mort et trois blessés dans un ultra-trail en Haute-Savoie

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres