LogoMaritima

°C

Aix-en-Provence

-

Politique,

Société

Du camp des Milles à Auschwitz : appel à faire barrage aux "extrémismes identitaires"

4min

Par Maritima 28/06/2024 à 08:43

Du camp des Milles au musée d'État d’Auschwitz-Birkenau en Pologne, une quinzaine d'institutions mémorielles dans le monde appellent jeudi, dans un manifeste, à dresser un "barrage civique" face aux "extrémismes identitaires" à trois jours d'élections en France.

Constatant "une montée alarmante des extrémismes en Europe et dans le monde, qui se traduit en particulier par une explosion des actes antisémites depuis le 7 octobre" (2023, date de l'attaque sans précédent du mouvement islamiste Hamas contre Israël), elles estiment dans ce manifeste que "l'Histoire alerte le présent".

A trois jours des élections législatives en France où l'extrême droite est donnée en tête dans les sondages, ces 14 institutions, membres ou partenaires du réseau international "Institutions mémorielles et Education à la citoyenneté", soulignent que "les extrémismes identitaires ont été dans l’Histoire le moteur puissant des engrenages qui ont conduit à la fin des libertés et à des crimes de masse".

Prenant soin de ne pas nommer un parti en particulier, elles estiment que "les régimes autoritaires ont déjà été +essayés+ et ont conduit à des enchaînements d’actions et réactions qui ont dramatiquement nui aux peuples trompés par leur démagogie". Elles rappellent que "l’Histoire montre aussi la diversité des résistances démocratiques possibles avant qu’il ne soit trop tard".

En conséquence, elles appellent à "s'opposer démocratiquement aux dynamiques puissantes d’exclusion et de rejet de l’autre" et "à dresser un barrage civique face à ces dynamiques mortifères et aux terribles risques qu'elles font courir à la paix civile et à la démocratie".

Parmi les premiers signataires figurent notamment le Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon, le Centre Simon Wiesenthal en France, le Comité international de Mauthausen en Autriche, la Fondation de la Résistance, le Jewish Heritage Centre of Western Canada au Canada ou le War Heritage Institute en Belgique.

La Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Education à Aix-en-Provence, qui gère ce lieu d'où furent déportés près de 2.000 personnes par le Régime français de Vichy lors de la Seconde Guerre mondiale a également signé le texte.

"J'ai été déportée à Auschwitz, j'ai perdu toute ma famille, mon père, ma mère et ma grand-mère qui ont été gazés et c'est évident que les histoires qui risquent de se répéter avec la poussée de l'extrême droite, ça m'inquiète beaucoup", avait témoigné mercredi auprès de l'AFP Denise Toros-Marter, 96 ans et présidente de l'une des associations signataires, l'amicale des déportés d’Auschwitz et de Haute Silésie Marseille-Provence.

 

© Agence France-Presse

A lire aussi


Le CIO attribue "sous conditions" les JO-2030 aux Alpes françaises

France

-

Politique

Le CIO attribue "sous conditions" les JO-2030 aux Alpes françaises

Lucie Castets demande à Macron de "prendre ses responsabilités" et de la nommer Première ministre

France

-

Politique

Lucie Castets demande à Macron de "prendre ses responsabilités" et de la nommer Première ministre

JO d'hiver 2030 : Macron va se rendre devant le CIO pour appuyer la candidature de la France

France

-

Politique

JO d'hiver 2030 : Macron va se rendre devant le CIO pour appuyer la candidature de la France

La France insoumise dépose une proposition de loi pour abroger la réforme des retraites

France

-

Politique

La France insoumise dépose une proposition de loi pour abroger la réforme des retraites

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres