LogoMaritima

°C

Bouches-du-Rhône

-

Politique,

Social,

Société

La CGT des dockers de Fos soutient la décision du syndicat au niveau national et appelle à voter Nouveau Front Populaire

4min

image

Par Joey Temple19/06/2024 à 11:49

Dans une lettre ouverte, le syndicat CGT des Dockers du Golfe de Fos marque son opposition au camp présidentiel et à l'extrême droite et appelle à voter pour le Nouveau Front Populaire. Hier, mardi 18 juin, la direction nationale de la CGT avait appelé à voter pour l'union de la gauche.

"Au vu des enjeux, il est de notre responsabilité d'être clairs pour notre avenir et celui de nos enfants, pour battre l'extrême droite, et les représentants de Macron. Nous appelons à voter et faire voter pour le candidat du Front Populaire." Dans une lettre ouverte à destination des différents maires du Golfe de Fos, la CGT des dockers a exprimé son intention politique. Après les manifestations des semaines passées, les ouvriers de la manutention portuaire suivent et appuient les choix de la CGT au niveau national.

Dans une décision rare, la CGT a appelé explicitement, hier, mardi 18 juin, à voter pour le Nouveau Front populaire lors des élections législatives, au vu de "la gravité de la situation" avec le risque de l'arrivée de l’extrême droite au pouvoir.

Le Comité confédéral national (CCN, "parlement" de la CGT) s'est prononcé "très largement" en faveur d'une déclaration titrée "Il est minuit moins une" qui stipule que la centrale "appelle les salariés, retraités et privés d’emploi à aller voter le plus nombreux et nombreuses possible les 30 juin et 7 juillet pour le programme du Nouveau Front populaire". 

Le deuxième syndicat français a coutume d'appeler à faire barrage contre l'extrême droite, mais sans donner de consigne de vote. Tout en mettant en avant une décision "très forte", la numéro un de la CGT Sophie Binet a souligné sur BFMTV que "ce n'est pas inédit", rappelant que la centrale "se positionne régulièrement sur les échéances politiques".

"On l'a déjà fait en 1936, en 1945, en 1974, en 1981. On l'a aussi fait en 2012 quand il y avait un deuxième tour entre Nicolas Sarkozy et François Hollande" car le premier était "passé en force" en 2010 lors de la mobilisation contre la réforme des retraites, a-t-elle ajouté.

Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a salué de son côté sur "X" une "décision historique". Elle "engage dans l'action des milliers de femmes et d'hommes dans le pays", a-t-il dit, et "nous sommes donc plus forts pour mettre en échec le RN et faire avancer les attentes exigeantes des travailleurs".

La déclaration du Comité confédéral, consultée par l'AFP, note que "l’extrême droite est en situation d’accéder au pouvoir pour la première fois de l’histoire de notre République - à l’exception de la période du régime de Vichy".

"Elle pourrait ainsi disposer des très larges pouvoirs que confère la constitution de la Ve république et s’en servir pour remettre en cause tous les garde-fous démocratiques : les médias, la justice, les organisations syndicales et la société civile, et ainsi préparer son arrivée à l’Elysée en 2027", écrit le syndicat. "Notre République et notre démocratie sont en danger", ajoute-t-il, dénonçant "l’imposture sociale" du RN.

"Au vu de la gravité de la situation, le CCN considère que la CGT doit prendre ses responsabilités", indique la déclaration. Le Comité confédéral "considère que le programme du Nouveau Front populaire est celui qui répond le mieux aux attentes et aspirations des travailleuses et des travailleurs et qui ouvre le plus de possibilités de mobilisations gagnantes".

La CGT y voit "un programme de rupture avec le néolibéralisme et le fascisme reprenant les 10 exigences de l’intersyndicale et de nombreuses revendications de la CGT". Le syndicat assure qu'il "mettra tout en œuvre pour faire barrage à l’extrême droite". Il appelle à poursuivre les mobilisations, notamment le dimanche 23 juin prochain à l’appel des organisations féministes et syndicales et en multipliant "les actions de grève" les 20 et 27 juin.

 

Avec AFP

 

A lire aussi


Matignon: Le PS, le PCF et les écologistes proposent une candidature "issue de la société civile" à LFI

France

-

Politique

Matignon: Le PS, le PCF et les écologistes proposent une candidature "issue de la société civile" à LFI

Matignon: LFI refuse une candidature "extérieure" issue de la société civile

France

-

Politique

Matignon: LFI refuse une candidature "extérieure" issue de la société civile

Premier ministre à gauche: Faure propose d'"élargir" à une personnalité de la société civile

France

-

Politique

Premier ministre à gauche: Faure propose d'"élargir" à une personnalité de la société civile

Tractations à gauche : le PS ne valide pas la candidature Bello à Matignon et appelle à poursuivre les discussions

France

-

Politique

Tractations à gauche : le PS ne valide pas la candidature Bello à Matignon et appelle à poursuivre les discussions

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres