LogoMaritima

°C

France

-

Société

Avoir le seum, Cheum ou Askip : comprenez vous l'argot de vos enfants ?

3min

image

Par Jean-Michel Darras04/06/2024 à 16:10

Selon un récent sondage, 92 % des Français déclarent observer un décalage de langage entre les générations. Il en ressort l'analyse que l'argot, "souvent perçu comme un symbole de ce décalage, reflète un langage vivant et en perpétuelle évolution, et constitue un marqueur d'identité et de culture pour les jeunes générations".

35% des Français pensent que l'argot est utilisé "pour paraître cool". Le site d'apprentissage des langues en ligne Preply a mené un sondage concernant l’usage de certains mots issus de l’argot, "afin de mieux comprendre ces écarts entre générations au niveau du langage". Souvent utilisé pour se distinguer des adultes et renforcer la cohésion au sein des groupes, l'argot peut inclure "des termes empruntés à différentes langues, des néologismes, et des expressions codées". 

Le sondage révèle que parmi les termes les plus reconnus, il y a "wesh" (bonjour, salut) et "avoir le seum" (être dégoûté, être dans un mauvais état d’esprit). Ce sont les deux seuls termes qui dépassent les 50% de connaissance de la part des plus de 55 ans.

On retrouve ensuite "deter" (motivé), "Cheum" (moche, laid) et "askip" (à ce qu’il paraît) fréquemment utilisés dans les conversations quotidiennes. "Moulaga" (argent) et "une go" (une fille) illustrent de leur côté comment l'argot emprunte et réinvente des mots pour désigner des personnes ou des concepts familiers. "Une pookie" (une balance, personne qui vous dénonce) et "oklm" (détendu, calme) montrent eux l'inventivité linguistique dans la désignation des comportements et des attitudes. "Avoir dead ça" (avoir bien réussi quelque chose) et "être guez" (être mauvais, nul) sont pour leur part des expressions valorisant ou dénigrant des performances, précise Preply. 

 

Un effet positif sur la langue française ?

 

Parmi les personnes interrogées, "44% pensent que l’argot a un effet positif sur la langue française. Pour ces personnes, cela fait de la langue française une langue vivante et évolutive  (18 %), cela enrichit la langue et la rend plus dynamique (13 %), et c’est aussi un moyen de montrer à la jeune génération que leur manière de parler importe à tous (13 %)".  A l’inverse, "31% des sondés pensent que l’effet est négatif. Ces personnes justifient leur avis en disant que l’argot détruit la langue française (15 %), qu’il est responsable de la chute du niveau en langue des plus jeunes (11 %) et qu’il rend plus difficile la compréhension globale de la langue (5 %)."

A noter que, selon ce sondage, parmi ceux qui déclarent ressentir ce décalage, 39 % déclarent que c’est très certainement dû à l’utilisation croissante des réseaux sociaux et autres plateformes de communication digitales. Le même pourcentage de sondés pense que la lecture et l’écriture ne sont pas des activités assez mises en avant de nos jours. 

 

Tags :

A lire aussi


La CGT des dockers de Fos soutient la décision du syndicat au niveau national et appelle à voter Nouveau Front Populaire

Bouches-du-Rhône

-

Société

La CGT des dockers de Fos soutient la décision du syndicat au niveau national et appelle à voter Nouveau Front Populaire

Les associations LGBT+ "atterrées" par les propos de Macron sur le changement de sexe en mairie

France

-

Société

Les associations LGBT+ "atterrées" par les propos de Macron sur le changement de sexe en mairie

Aix-en-Provence :  Des caravanes installées illégalement sur le site du CREPS

Aix-en-Provence

-

Société

Aix-en-Provence : Des caravanes installées illégalement sur le site du CREPS

A Saint-Chamas, son handicap, on l'affiche !

Saint-Chamas

-

Société

A Saint-Chamas, son handicap, on l'affiche !

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres