LogoMaritima

°C

Fos-sur-Mer

-

Environnement

Projet HyVence à Fos sur Mer : Géosel veut tirer les leçons de la concertation

3min

image

Par Jean-Michel Darras04/06/2024 à 18:38

Le projet, visant à faire cohabiter énergie photovoltaïque flottante et production d'hydrogène sur les étangs de l'Engrenier et de Lavalduc à Fos-sur-Mer, a entrainé une forte opposition de la population et des élus. Géosel vient de leur envoyer un courrier expliquant "tirer les leçons de la concertation" qui vient de se terminer.

"La concertation préalable du projet HyVence - de production d’électricité et d’hydrogène renouvelable et bas carbone à Fos-sur-Mer - vient de s’achever. Ces semaines de dialogue ont permis de faire émerger de nombreux avis, des interrogations, des propositions, des marques d’intérêt, mais aussi des inquiétudes. Les débats ont été souvent vifs et les positions tranchées. A l’occasion de la dernière réunion publique à Istres le 15 mai dernier, j’ai d’ores et déjà, fait savoir que le projet, tel qu’il avait été initialement imaginé, ne se fera pas.

J’observe toutefois qu’il y a un consensus sur le besoin critique de renforcer les capacités de production électrique, en particulier renouvelable, de la zone Fos-Marseille pour accélérer sa décarbonation. Dans une région qui « importe » aujourd’hui 60 % de son électricité, l'énergie verte représente un atout essentiel pour la qualité de vie de la population, l’avenir des activités industrielles et des emplois ainsi que l’autonomie énergétique du territoire".

Karim Benbrik, directeur général délégué de Géosel, commence ainsi sa lettre qui vient d'être envoyée aux habitants, aux élus et aux participants de la concertation. Le maire de Fos avait fait part de son opposition au projet, comme de nombreux habitants qui se sont mobilisés plusieurs fois

 

"Notre ambition est de construire des solutions d’avenir avec tous les acteurs du territoire"

 

Dans sa lettre, Géosel rappelle que : "L’idée à l’origine du projet HyVence était de superposer de nouveaux usages à des activités industrielles déjà existantes. En effet, les étangs de saumure de Lavalduc et d’Engrenier sont déjà utilisés par Géosel pour les activités de stockage stratégique sur le site de Manosque. Le projet aurait ainsi permis de développer une source d’électricité décarbonée de premier plan pour la région capable d’alimenter une unité de production d’hydrogène vert. Dans les réunions et sur les réseaux sociaux, HyVence a suscité une controverse sur plusieurs dimensions, notamment la dangerosité perçue de la production d’hydrogène, les débats sur la biodiversité du site, la réalité des usages des riverains et l’inscription dans le paysage.

Le dialogue mené dans le cadre de cette concertation nous a beaucoup appris. Il nous a aidés à mieux comprendre les besoins et les attentes, ainsi que les contraintes inhérentes au site. C’est pourquoi je tiens à remercier sincèrement tous ceux qui se sont mobilisés pour apporter leur voix au débat. Nous avons attentivement écouté les élus et les habitants et souhaitons maintenant tirer toutes les leçons de cette concertation. Par sa vocation stratégique, Géosel demeure un acteur engagé dans la région, déterminé à participer à sa transition énergétique comme à sa compétitivité industrielle. Notre ambition est de construire des solutions d’avenir avec tous les acteurs du territoire, en toute responsabilité et en toute transparence".

A lire aussi


Un documentaire sur les modèles écologiques scandinaves pour sensibiliser

Monde

-

Environnement

Un documentaire sur les modèles écologiques scandinaves pour sensibiliser

Pollution atmosphérique : la procédure d'information-recommandation est activée

Région sud

-

Environnement

Pollution atmosphérique : la procédure d'information-recommandation est activée

Total La Mède. Des épisodes de torche à prévoir jusqu'à demain

Châteauneuf-les-Martigues

-

Environnement

Total La Mède. Des épisodes de torche à prévoir jusqu'à demain

Réintroduction du Criquet de Crau, espèce menacée d'extinction

Bouches-du-Rhône

-

Environnement

Réintroduction du Criquet de Crau, espèce menacée d'extinction

93.6 & 87.9 FM

Abonnez-vous à la newsletter
pour suivre notre activité et obtenir des offres